Le rêve devient réalité pour Simona

Par sandralacroix
Le rêve devient réalité pour Simona
Vingt-cinq ans après avoir été donnée en adoption en Roumanie, Simona Chouinard a renoué avec son passé. Le 20 mars dernier, elle a rencontré son frère biologique, Bobby, pour un séjour de deux semaines au Québec. (Photo : courtoisie)

COMMUNAUTÉ. Le 24 décembre 2019, Simona Chouinard vivait l’un des moments les plus émouvants de sa vie: elle rencontrait pour la première fois, de façon virtuelle, sa famille biologique en Roumanie, qui l’avait donnée en adoption 25 ans plus tôt.

Depuis ce jour, la jeune femme multiplie les appels vidéo et les courriels, en attendant patiemment de pouvoir rencontrer en personne sa mère, son frère et sa sœur biologiques. Ce grand moment aurait eu lieu il y a longtemps, voire plus de deux ans, si la pandémie n’avait pas déjoué ses plans.

Sans désespérer, elle a continué d’apprendre à les connaitre par leurs échanges virtuels, perfectionnant son apprentissage de la langue anglaise et de quelques expressions roumaines au passage.

Enfin!

Maintenant qu’un voyage est de nouveau envisageable, c’est la guerre en Ukraine, pays voisin de la Roumanie, qui a mis le projet sur la glace. Devant cette situation, son frère biologique, Bobby, a décidé de venir au Québec pour lui rendre visite. « Ma mère biologique ne pouvait pas faire le voyage en avion avec lui, dû à des problèmes de santé qui l’empêchent d’être vaccinée », explique-t-elle.

On s’en doute, des retrouvailles émouvantes attendaient Simona le 20 mars dernier à l’aéroport de Montréal, lorsqu’elle accueilli son frère pour un séjour de deux semaines au Québec.

« On a tellement profité de chaque minute pour être ensemble et apprendre à se connaître », raconte-t-elle. C’est comme si on rattrapait cette époque de notre enfance. »

Âgé aujourd’hui de 35 ans, Bobby avait cinq ans quand sa petite sœur a été adoptée. Il y a longtemps qu’il rêvait de la rencontrer et de rattraper le temps perdu. Du 20 mars au 3 avril, il a été accueilli à bras ouverts dans la famille Chouinard. On lui a fait visiter quelques attraits incontournables du Québec, évidemment, mais surtout, il a plongé dans la vie de sa sœur Simona.

« J’ai voulu lui faire découvrir un peu le Québec, mais aussi le village où j’ai grandi et où je vis. Mon école primaire, secondaire, etc. (…) Il était vraiment ici pour voir sa sœur. Il voulait connaître ma famille, mes amis. »

J’avais l’impression de me reconnaître en lui

Simona Chouinard

En plus des ressemblances physiques qu’on trouve dans leur regard, Simona et Bobby partagent plusieurs intérêts communs, par exemple leur passion pour le soccer. « Je me suis rendu compte qu’on performait tous les deux au soccer. On est même allés jouer dans la cour de mon école! C’était quelque chose de beau à vivre ensemble, avec mon frère biologique », sourit la jeune femme.

Si la première rencontre à l’aéroport a été émouvante, les aurevoirs, deux semaines plus tard, ont été particulièrement difficiles. Ils avaient bâti de nouveaux souvenirs et appris à s’attacher l’un à l’autre.

« C’est comme si on rattrapait en deux semaines les années qu’on aurait dû vivre ensemble à l’époque, mais qu’on n’a pas eu la chance car la vie nous a séparés. »

Même si son rêve s’est enfin concrétisé, du moins en partie, Simona compte toujours, dès qu’elle en aura la chance, aller en Roumanie pour rencontrer sa mère et découvrir l’endroit où elle a passé les trois premières années de sa vie.

« C’est toujours dans mes plans qu’un jour on soit réunis tous ensemble », termine-t-elle. Ce n’est assurément que le début d’une belle aventure Shawinigan-Roumanie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires