Le Snowmobile de Bombardier revit

Photo de Sandra Lacroix
Par Sandra Lacroix

Bien avant l’arrivée de la motoneige, l’inventeur célèbre Joseph-Armand Bombardier a mis sur pied l’autoneige, un véhicule muni de chenilles pouvant circuler sur la neige, même pendant une grosse tempête. Une soixantaine d’années plus tard, cette invention revit à Trois-Rives grâce à Michel Béland, de la pourvoirie du club Hosanna.

Popularisé sous le nom snowmobile, l’autoneige de Bombardier a connu son apogée dans les années 1945-1955, avec une douzaine de modèles tels que le B7 et le B12. Fasciné depuis son enfance par ce véhicule des neiges, Michel Béland s’est lancé il y a 25 ans dans la restauration de snowmobiles Bombardier.

Dans les années 1950 à Sainte-Thècle, à une époque où l’accès aux routes de campagne était difficile en saison hivernale, le snowmobile était le moyen de transport le plus utilisé.

«Mon père était entrepreneur forestier et avait des snowmobiles. Dans mon village, à Sainte-Thècle, le médecin se déplaçait en snowmobile, de même que le boulanger, le service de poste et tous ceux qui travaillaient en foresterie. J’ai donc été élevé avec ça et je m’en suis découvert une passion. Pour moi, quand on m’invitait à faire une balade en snowmobile, c’était comme si on m’invitait à faire un tour d’avion!», raconte M. Béland.

Avec les années, cette passion s’est transformée en passe-temps principal. Aujourd’hui, Michel Béland possède une douzaine de véhicules, qui complètent toute la collection d’autoneiges de Bombardier, de 1926 à 1960. En fait, il est probablement le seul au Canada à posséder tous les modèles d’autoneiges créés par Bombardier, de toutes les années et toutes les couleurs. D’ailleurs, la moitié des snowmobiles restaurés dans sa collection provient de la région, dont quelques-uns de Sainte-Thècle.

À partir d’une vieille épave, il répare la carrosserie, la mécanique, l’intérieur, etc. Chaque véhicule représente un immense travail de recherches et d’histoire, en plus des milliers d’heures de patience et de minutie consacrées à la restauration.

«Cela représente beaucoup de recherches et d’historique afin de trouver l’équipement, les modèles et les années, etc.», ajoute-t-il. Menuiserie, mécanique, ferblanterie, il en a tout simplement fait son passe-temps principal depuis 25 ans. Une fois tout le travail de restauration accompli, sa plus grande fierté est de pouvoir embarquer dans le véhicule, le démarrer et y faire un tour!

«Ce qui est vraiment important dans une restauration, c’est de garder l’authenticité de toutes les composantes, chaque pièce d’origine», note-t-il. Afin de trouver les pièces d’origine, Michel Béland parcourt les «cars shows», au Canada et aux États-Unis, en plus des expositions hivernales au Québec, Lac-Saint-Jean, Gaspésie, Beauce et plusieurs autres.

Aujourd’hui, Michel Béland utilise ses snowmobiles afin de transporter les clients de la pourvoirie dans les chalets. Également, chaque année depuis 20 ans, Michel Béland accueille une centaine d’amateurs au club Hosanna à l’occasion de la Fête des neiges, au début de mois de mars. Provenant de toutes les régions du Québec, les gens arrivent avec leur autoneige à ce grand rassemblement, louent un chalet et profitent des activités pendant une semaine.

Visionnez la galerie-photos afin de voir plus de snowmobiles restaurés par Michel Béland.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires