L’Entraide populaire rachète l’église Christ-Roi

Par Hugo Lemay

Depuis le 20 octobre, le magasin d’Entraide populaire S.S.V.P. est propriétaire de l’ancienne église Christ-Roi. L’actuel magasin de la rue Viger est encombré et du matériel est entreposé au garage municipal. Le manque d’espace est criant. La paroisse Sainte-Marguerite-d’Youville a vendu le temple 55 000$ à l’organisme.

Le magasin existe depuis 2001. C’est en quelque sorte le bras financier de la Société Saint-Vincent-de-Paul, un organisme de bienfaisance. «À notre congrès provincial, nous nous sommes rendu compte que plusieurs Saint-Vincent comptaient sur un magasin de type friperie pour assurer leur financement», explique M. Benjamin Lafrenière, de la Société.

C’est ainsi qu’une corporation autonome a été formée. «Nous avons commencé avec 100$ en caisse et 60 poches de linge sur la rue Saint-Laurent», rappelle en riant M. Jean Gervais, directeur général bénévole de l’Entraide populaire. «On a commencé avec une p’tite chaloupe qui prenait l’eau. Puis, on s’est équipé d’un voilier et là on s’en va dans un paquebot!»

En effet, l’église dispose de trois fois plus d’espace. Il y aura plus de place pour l’entreposage et la réparation des vêtements et articles divers, dont des électroménagers, qui sont donnés à l’organisme.

L’Entraide a mis en vente son édifice de la rue Viger. Voilà un an qu’il envisageait, avec le président du conseil d’administration Charles Mills de trouver un nouveau local. Depuis la fermeture de l’église il y a près de trois ans, la Résidence Christ-Roi située juste à côté convoitait l’édifice. La direction a finalement renoncé en juillet, ouvrant la porte à l’EP. «Nous ne voulions pas couper l’herbe sous le pied de personne, mais nous avons saisi l’occasion», résume M. Benjamin Lafrenière.

Pour la SSVP, il s’agit d’un deuxième déménagement en moins d’un an. Le 16 janvier, l’organisme s’était installé au sous-sol du presbytère Saint-Marc. «Nous avons maintenant deux bureaux pour les rencontres individuelles. Car nous procédons à une évaluation des besoins avant de fournir une aide aux personnes qui en font la demande», explique M. Lafrenière. À l’heure actuelle, l’équipe de M. Gervais fait son gros possible pour faire circuler la marchandise qui lui est envoyée. «Les gens sont généreux et les articles que nous recevons sont de qualité. Nous avons déjà compressé des vêtements en ballots pour les envoyer en Haïti à la demande d’un médecin de Grand-Mère.»

L’église Christ-Roi, toujours solide, a été bâtie en 1938. Jadis occupée par les Pères du Saint-Sacrement, elle a aussi servi de gymnase municipal au fil des ans avant de redevenir une église paroissiale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires