Les 10 ans du Centre d’entrepreneuriat célébrés en grand

Patrick Vaillancourt pvaillancourt@icimedias.ca

Les 10 ans du Centre d’entrepreneuriat célébrés en grand
Sur la photo, Luc Arvisais, directeur exécutif du CEADS, Jean-Vianney Hotte, président du conseil d'administration du CEADS, Michel Angers, maire de Shawinigan, Philippe Nadeau, directeur général du DigiHub, et Jacques St-Louis, président de la Caisse Desjardins du Centre-de-la-Mauricie. (Photo : Courtoisie Geneviève Trudel)

SHAWINIGAN.  L’esprit était à la fête jeudi soir au Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan (CEADS) alors que le tapis rouge a été déployé afin d’accueillir la centaine de convives pour célébrer le 10e anniversaire de cette reconversion de l’ancienne usine Wabasso.

Tout en marchant dans les couloirs de l’immeuble, il était possible de découvrir le produit d’entrepreneurs ayant passé par le CEADS comme le VTT électrique de Theron.

Le CEADS a été inauguré officiellement le 18 octobre 2012 après de nombreuses rénovations réalisées sur le bâtiment en décrépitude. Il est devenu aujourd’hui un écosystème de 140 000 pieds carrés avec un incubateur-accélérateur pour les entreprises, un espace partenaire, des lieux de formations, un atelier de fabrication collaboratif, un étage consacré au développement numérique avec le Digihub, sans oublier les imposantes installations du Trou du diable.

Construit en 1910, l’édifice a été occupé par la Shawinigan Cotton compagny, avant d’être utilisé pour l’usine Wabasso jusqu’en 1985. Le CEASD s’avère maintenant comme un exemple de reconversion d’un bâtiment industriel cité en exemple partout dans la province.

Qu’est-ce qui marque l’esprit du directeur exécutif du CEADS et directeur du service économique de la Ville de Shawinigan Luc Arvisais quand il revient sur ces 10 années d’existence? « Ce que c’est devenu maintenant quand on compare à ce que c’était il y a 10 ans! La bâtisse ici était en décrépitude et était vouée à la démolition. Il n’y avait pas de fenêtre, c’était noir avec des flaques d’eau, des pigeons… Quand on regarde ce que c’est devenu comme lieu entrepreneurial et d’affaires, c’est le jour et la nuit. Et c’est le fruit du travail d’un paquet de monde. »

Si le monde économique provincial reconnaît le travail qui a été fait à Shawinigan avec cette importante reconversion, il existe encore des sceptiques dans la population concernant la mission et la nécessité du CEADS. Et si rien n’avait été fait? « Je pense que la population nous demanderait ce qu’on attend pour faire quelque chose avec le bâtiment. Mais on l’a fait! Et ça fait 10 ans qu’on le fait! », exprime M. Arvisais.

Sans l’ombre d’un doute, il s’agit de la plus belle réalisation du maire Michel Angers en carrière. « Il y a 10 ans, la réalisation du centre d’entrepreneuriat était devenue essentielle pour relancer notre économie. C’était un grand défi, puisqu’il fallait implanter une culture entrepreneuriale au sein de notre population. On se révèle désormais comme un lieu de prédilection pour vivre, travailler et se partir en affaires! »

La population est invitée à découvrir le CEADS lors d’une journée portes ouvertes le 12 novembre prochain de 10h à 16h.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires