Les bacs bruns arriveront au printemps dans la région

Par marie_eve_alarie
Les bacs bruns arriveront au printemps dans la région
Réjean Carle, maire de Sainte-Ursule, Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières, Daniel Cournoyer, conseiller municipal du district de Sainte-Marthe, Michel Angers, maire de Shawinigan et président d'Énercycle, Yvon Bourassa, maire de Lac-aux-Sables, Jean-Yves St-Arnaud, préfet de la MRC de Maskinongé, Guy Veillette, préfet de la MRC des Chenaux, Paul Labranche, maire de Saint-Adelphe, et Nancy Migneault, mairesse de Saint-Étienne-des-Grès. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Tout près de 95 000 bacs bruns seront distribués graduellement au cours du premier trimestre de 2023 en Mauricie en prévision du lancement de la collecte de matières organiques dont les débuts se feront sur le territoire de la Ville de Trois-Rivières. 

La première collecte est prévue à Trois-Rivières au cours de la semaine du 17 avril. Suivront la Ville de Shawinigan (semaine du 1er mai),  la MRC des Chenaux (semaine du 29 mai),  la MRC de Mékinac (semaine du 5 juin) puis enfin la MRC de Maskinongé (semaine du 12 juin).  Les bacs bruns et les bacs de table seront distribués à domicile à compter du 9 janvier, d’abord aux résidences unifamiliales et aux petits logements, ainsi qu’aux commerces de petite taille. La collecte des matières organiques des gros logements et des grandes industries débutera plutôt vers la fin de l’année 2023 ou le début de l’année 2024.

« La Mauricie est l’une des dernières régions au Québec à adopter les bacs bruns. Cela nous offre l’avantage de voir ce qui a bien été et ce qui a moins bien fonctionné chez nos voisins. On voulait avoir la meilleure technologie possible pour traiter les matières organiques, alors on est allé voir des sites de compostage différents. Puis, il y a eu une nouvelle opportunité avec la biométhanisation sèche. C’était également important pour nous que l’usine n’engendre pas d’odeurs dans la municipalité et ce procédé nous l’assure », souligne le président d’Énercycle et maire de Shawinigan, Michel Angers.

De la mi-avril à la mi-novembre, la collecte se fera chaque semaine, tandis qu’en période hivernale, la collecte d’effectuera toutes les deux semaines. Par ailleurs, il est prévu qu’il y ait une distribution de compost pour les citoyens qui en auraient besoin au printemps, chaque année.

« Les bacs bruns, c’est une responsabilité citoyenne, ajoute M. Angers. Il faut que chacun de nous comprenne aussi que moins on va en mettre dans le bac noir, moins on va enfouir et plus ça va être rentable, car nos redevances au gouvernement provincial diminueront aussi. On s’est inspiré de ce qui s’est fait de meilleur pour élaborer notre campagne afin que lorsqu’au printemps 2023 ça commence, tout le monde soit prêt. »

Si Énercycle ne s’avérait pas en mesure de garantir un minimum de 26 semaines de collecte de matières organiques à partir de 2023, l’organisation aurait dû débourser environ 2 millions $ supplémentaires pour l’enfouissement.

Une vaste campagne d’information

Afin de bien préparer la population à l’arrivée de la collecte de matières compostables, une grande campagne d’information et de sensibilisation sera déployée autant à l’intention de la population, via les médias régionaux, que les 37 municipalités membres d’Énercycle qui recevront une trousse.

À cette campagne médiatique s’ajouteront des rencontres d’information qui seront organisées à l’intention des citoyens. Les municipalités seront aussi mises à profit pour devenir des transmetteurs en utilisant les visuels dans leurs outils de communication (site web, bulletin municipal, médias sociaux, etc.).

Tous les détails en lien avec la collecte des matières compostables se retrouvent au www.enercycle.ca/bacbrun. Le contenu sera régulièrement mis à jour à chaque étape importante, de la distribution des bacs aux premiers collectes, en passant par les conseils d’utilisation pratique.

Rappelons que la collecte des bacs bruns se fera aux deux semaines. Il est déjà acquis que le tarif de nouveau service coûtera 110$ par ménage plus un montant de 49$ pour l’achat du bac roulant de 240 litres. Jusqu’à ce qu’une usine de biométhanisation sèche ne soit construite à Saint-Étienne-des-Grès dans la première moitié de 2025, les matières compostables recueillies auprès des citoyens seront envoyées à l’extérieur de la région. La construction de cette usine sera subventionnée aux deux tiers par le gouvernement.

La collecte des matières organiques devrait permettre à la région de valoriser  45 000 tonnes de matières résiduelles. 

(En collaboration avec Bernard Lepage)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires