Les députés commentent

Par superadmin

FERMETURE. En plein caucus libéral à Charlevoix, la députée de Laviolette Julie Boulet s’est dite «choquée» par l’annonce de cette ultime fermeture des grandes industries de Shawinigan. Elle soutient que le gouvernement entend accompagner la transition obligée des travailleurs.

À LIRE AUSSI: Québec annonce la création d’un nouveau groupe économique

Ayant fait de l’usine Laurentide et de la fibre y étant utilisée son cheval de bataille, la députée libérale Julie Boulet a été peinée d’apprendre la fin de cette grande industrie de Grand-Mère.

«On annonçait il n’y a pas trop longtemps une modernisation et une mise à jour de l’usine…mais on connait la résultante. J’y tenais à la Laurentide», a résumé une Julie Boulet, visiblement ébranlée.

Mme Boulet se dit toutefois rassurée par la nouvelle initiative du gouvernement: le groupe d’intervention tactique économique. «Les projets, leurs promoteurs et les entreprises seront soutenus et accompagnés. La région de la Mauricie bénéficiera de cette mesure visant la création d’emplois et la diversification de son économie.».

«J’y veillerai personnellement» affirme Giguère

«Shawinigan n’avait pas besoin de ce coup-là. On nous dit de regarder vers l’avant, mais on a déjà le genou à terre et voilà ce qui arrive. On a besoin d’un gros coup de pouce: on a besoin d’aide et maintenant!», voilà comment Pierre Giguère, le député de Saint-Maurice, a réagi à l’annonce de la fermeture.

Souhaitant offrir un vent nouveau à Shawinigan, il a affirmé vouloir faire avancer les dossiers à Québec dans une urgence non dissimulé. Concernant la création du nouveau groupe d’intervention tactique économique, il dit voir d’un bon œil la mise sur pied de l’entité.

«De nombreux projets existants feront l’objet d’une attention particulière et j’y veillerai personnellement», a indiqué Pierre Giguère.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires