Les étudiants du Collège au cœur d’une catastrophe

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Les étudiants du Collège au cœur d’une catastrophe
La simulation d’une explosion à la maison de jeunes qui provoque de nombreux blessés est très réaliste. (Photo : L'Hebdo Patrick Vaillancourt)

SIMULATION. À la suite d’une explosion à la Maison de jeunes située près du Collège Shawinigan, un brasier prend naissance et plusieurs personnes sont gravement blessées suite à cette catastrophe d’envergure. C’est ce scénario qui a été mis de l’avant par le Collège Shawinigan afin que des étudiants de différents programmes puissent appliquer la pédagogie reçue en cours.

Ce sont une centaine d’étudiants du Collège des programmes de Soins infirmiers, Soins préhospitaliers d’urgence, en Technologie d’analyses biomédicales, Agent administratif dans le réseau de la santé, et en Arts, lettres et communications qui ont pris part à la simulation.

Afin de rendre la simulation encore plus réaliste, l’événement s’est déroulé en partenariat avec Airmédic, la Sûreté du Québec, le Service d’intervention d’urgence civil du Québec (SIUCQ), et les pompiers de Saint-Boniface et du Centre Mékinac.

Les victimes de l’incendie ont même été maquillées par les élèves de secondaire 4 du Séminaire Sainte-Marie pour rendre la scène encore plus réaliste.

Il s’agissait de la cinquième expérience du genre mise de l’avant par le Collège Shawinigan, et en nouveauté cette année, une trentaine de finissants du domaine de la santé se sont joint au groupe, dont des médecins résidents du CIUSSS MCQ, des étudiants en Technique d’inhalothérapie et anesthésie du Collège Ellis, et les futures infirmières auxiliaires et préposées aux bénéficiaires du Centre de formation professionnelle Bel Avenir.

«La catastrophe a fait une trentaine de victimes, dont 22 qui ont dû être hospitalisées. Airmédic a dû évacuer un grand brûlé. Il y a même eu un mort. Les retombées pédagogiques sont assez incroyables. C’est assez majeur de voir une simulation avec 11 professions impliquées. Les étudiants finissants travaillent tous avec des rôles différents, donc ça permet aussi de connaître les rôles de chacun, et de travailler avec eux, explique Luc Grenier, coordonnateur du centre virtuel d’immersion clinique du Collège Shawinigan. Il y a plein de surprises pour les étudiants et le scénario peut varier selon leur prise de décision. Nous réalisons cette situation au printemps cette année, pour permettre aux finissants d’utiliser tout leur bagage.»

Les victimes de l’incendie ont même été maquillées par les élèves de secondaire 4 du Séminaire Sainte-Marie pour rendre la scène encore plus réaliste.
Les victimes de l’incendie ont même été maquillées par les élèves de secondaire 4 du Séminaire Sainte-Marie pour rendre la scène encore plus réaliste.
Les victimes de l’incendie ont même été maquillées par les élèves de secondaire 4 du Séminaire Sainte-Marie pour rendre la scène encore plus réaliste.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires