Les pompiers de Shawinigan absents de la simulation du Collège

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Les pompiers de Shawinigan absents de la simulation du Collège
Ce sont des pompiers de Saint-Boniface et du Centre Mékinac qui ont participé à la simulation du Collège Shawinigan. (Photo : L'Hebdo Patrick Vaillancourt)

SIMULATION. C’était la cinquième année que le Collège Shawinigan organisait une simulation d’une catastrophe pour ses étudiants, mais pour une première fois, ce ne sont pas les pompiers de Shawinigan qui participaient à l’exercice.

C’est plutôt les pompiers de Saint-Boniface et du Centre Mékinac qui ont assisté le Collège avec une intervention simulée.

Est-ce que le litige entre la Ville de Shawinigan et ses pompiers en est la raison? «Non, c’était pour une question de disponibilité des officiers», répond le directeur des communications à la Ville François St-Onge.

En posant la question aux pompiers, on obtient un tout autre son de cloche. «C’est une décision du directeur François Lelièvre de décliner l’offre des responsables organisateurs quant à la participation à cette simulation. L’Association des pompiers et pompières de Shawinigan (APPS) est extrêmement déçue de l’attitude et la décision du directeur Lelièvre d’avoir décliné une offre merveilleuse et bénéfique pour tous et chacun d’impliqués dans cette simulation. Nous sommes très loin de se rapprocher des valeurs que le service incendie prône c’est-à-dire le professionnalisme, l’innovation, la qualité et la fiabilité par les services offerts à la population et d’inculquer les valeurs et responsabilités à l’ensemble des citoyens et corporations. Ce qui vient ajouter valeur à notre résolution de non-confiance envers l’état-major du service incendie déposé le 22 mars 2019 en lien avec nos inquiétudes quant à la gestion générale et par son manque de leadership», affirme Benoit Ferland, président de l’APPS.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Bernard
Bernard
3 années

Régler votre litige en privé plutôt que sur la place publique, vous avez tout à gagner. Un service essentiel à la population qui commence drôlement à ternir.