Les tatouages ancrés sur le coeur

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Les tatouages ancrés sur le coeur

TATOUAGES. Stéphan Chrétien est tatoueur depuis 35 ans. Pour lui, un tatouage est un symbole qui laisse place à une partie de la vie du client. « J’ai comme principe que le tatouage doit représenter quelque chose pour la personne. »

À lire aussi: Première convention de tatouages à Shawinigan

Chaque tatouage détient son histoire

Avant d’insérer l’encre dans la peau de son client, Stéphan le questionne toujours avant afin de connaître la signification. « Si la personne n’est pas en mesure de me donner une réponse significative pour elle, je me réserve le droit de lui dire non. Pour moi, c’est beaucoup plus qu’une image que la personne va porter pour le reste de sa vie. C’est une histoire que la personne raconte. C’est le fun de partir de rien et que le client apporte son idée. En discutant, on trouve la façon de refléter ce que le client veut. C’est ce qui est le plus intéressant, la création avec le client. »

Au fil des ans, le tatoueur propriétaire de Mystic Tattoo a dû avoir des demandes plutôt particulières? « Le plus touchant, ce sont les personnes plus âgées qui veulent se faire tatouer. Je me rappelle d’un homme à la retraite dont ses cheveux avaient calé. Il voulait une rose sur la tête. Il s’était toujours dit que le jour où il perdrait ses cheveux, qu’il allait avoir sa rose. Je me souviens aussi d’une petite dame qui voulait avoir une rose sur le bras, mais son mari ne voulait pas. Toute sa vie elle avait rêvé d’avoir cette rose. La semaine après le décès de son mari, elle est venue me voir pour avoir son tatouage. »

Même si le symbole représente quelque chose pour la personne, si c’est contre les principes de M. Chrétien, il refusera. « Un jeune est venu me voir en me disant qu’il avait eu des refus de plusieurs tatoueurs. Quand il m’a dit qu’il voulait avoir un visage d’Hitler, je lui ai dit que je comprenais pourquoi les autres avaient refusé. »

Quelles sont les parties du corps où c’est le plus douloureux? « Dans le cou, sous les aisselles, et derrière le genou. Et c’est sur la partie externe des bras que ça fait le moins mal puisque la peau est plus dure. »

Est-ce qu’il a déjà eu des demandes de tatouage à des endroits « particuliers »? « Les gars font beaucoup de farces pour un tatouage sur le pénis, mais sérieusement, ça m’est arrivé une seule fois. Pour les femmes c’est moins rare par contre. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires