L’ex-aréna Jacques-Plante vendu

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

La Ville de Shawinigan vient d’officialiser la vente de l’ex-aréna Jacques-Plante à Olymbec pour la somme de 490 000$.

Le géant immobilier entreprendra dans les prochains jours des travaux majeurs afin de pouvoir accueillir dès décembre les 130 employés de l’Agence de revenu du Québec (ARQ).

Olymbec s’est engagé à préserver l’architecture extérieure de l’immeuble mais l’intérieur sera totalement méconnaissable d’ici la fin de l’année. L’ajout d’un second plancher permettra notamment d’augmenter la superficie locative de 40 000 à 65 000 pieds carrés. À terme, l’édifice sera le premier sur le territoire de Shawinigan à obtenir la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Desing).

Le personnel de l’ARQ occupera à lui seul environ la moitié de la superficie. Olymbec dit avoir déjà entrepris des négociations avec locataires potentiels afin de combler la superficie restante. Il est question pour le moment d’espaces disponibles pour des professionnels ou de la restauration.

«Notre priorité est cependant de respecter les délais fixés dans notre contrat avec la Société immobilière du Québec (SIQ)», a spécifié Derek Stern, vice-président d’Olymbec. Le nouveau propriétaire n’a pas voulu chiffré précisément la valeur de son investissement, parlant tout au plus de quelques millions de dollars.

Renforcement de la structure

Voilà depuis plus d’un mois que les ingénieurs d’Olymbec planifient le déroulement du chantier. L’ajout de grandes fenêtres de chaque côté de l’édifice ne sera pas sans rappeler le look qui est en train de prendre forme à l’ex-Wabasso sur l’avenue de la Station. À l’intérieur, afin d’augmenter la capacité de charge du toit et de répondre aux normes sismiques, des colonnes seront ajoutées et les poutrelles transversales seront redoublées. La démolition des estrades bétonnées représente également un défi logistique a expliqué Marc Laliberté, directeur des opérations chez Olymbec.

Michel Angers se félicitait de cette transaction qu’il qualifie de gagnant-gagnant pour les deux parties. «Nous avons procédé à une évaluation de la valeur de l’immeuble chacun de notre côté et nous sommes arrivés au même montant», a noté le maire de Shawinigan qui dit avoir reçu plusieurs offres pour convertir l’édifice mais que celle d’Olymbec représentait sans contredit la meilleure.

L’édifice Jacques-Plante?

Le géant immobilier est très présent à Trois-Rivières avec une trentaine de propriétés. Il s’agit de sa première incursion à Shawinigan mais son vice-président Derek Stern ne disait pas non à d’autres acquisitions dans l’avenir.

Et Olymbec fera certainement plaisir aux admirateurs de Jacques Plante en annonçant son intention de demander à la famille du légendaire gardien de but la permission de pouvoir conserver son nom pour identifier l’édifice. De plus, Derek Stern s’est dit ouvert à offrir aux amateurs de souvenirs les banquettes qui ont servi de siège aux fans de hockey shawiniganais durant plus de 70 ans.

Dans l’inventaire du patrimoine bâti de la Ville de Shawinigan, l’ancien auditorium municipal construit en 1937 avait reçu la cote Bonne quant à sa valeur patrimoniale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires