«L’Hymne à Shawi» est lancé

Par superadmin

MOBILISATION. Shawinigan aura un nouvel hymne à fredonner, à temps pour la mobilisation prévue du côté de Grand-Mère le samedi, 27 septembre. C’est la chanteuse shawiniganaise Cassy Berthiaume qui interprète «L’Hymne à Shawi», une composition empreinte de fierté sur la mélodie «Hey Jude» des Beatles.

«Une marche c’est bien, mais c’est du déjà-vu. J’avais envie de rallier les gens autour d’une chanson qui a été composée en pensant aux travailleurs (de l’usine Laurentide) et qui parle de fierté!», explique Mélissa Normandin Roberge, auteure des paroles et professeure à l’école de musique Les Maestros.

Ainsi, les marcheurs qui viendront prendre part au rendez-vous le samedi à 13h seront invités à entonner «L’Hymne à Shawi» à leur arrivée au parc Foreman devant l’usine Laurentide. Les paroles de la chanson se retrouve sur le site web J’aimeShawi. Le comité organisateur tournera également une vidéo lors de la mobilisation.

«L’idée de chanter tous ensemble représente vraiment bien le fait de se mettre en action collectivement. On souhaite que l’événement se déroule sous une forme positive et qu’il laisse des traces inoubliables.»

«On veut montrer qu’à Shawinigan: on est différent et on ne fait pas les choses comme les autres», soutient Mme Normandin-Roberge qui espère que la composition fasse boule de neige. L’auteure a d’ailleurs signé les paroles de la chanson en à peine deux heures.

Changer les perceptions

«Ça fait tellement longtemps qu’on travaille à changer les perceptions de Shawinigan, c’est important de faire sentir que, présentement, Shawinigan a le vent dans les voiles. Il faut continuer à croire en une vision à long terme pour notre ville», indique quant à elle Véronique Buisson, présidente fondatrice de La Philanthrope et membre du comité organisateur.

À noter que des feuillets expliquant l’itinéraire et les raisons de la mobilisation seront distribués dans divers endroits et regroupement du territoire de Shawinigan afin de rejoindre le plus grand nombre de personnes. «Je suis franchement très impressionné de voir à quel point les gens s’organisent. On assiste présentement à un moment marquant pour l’avenir de notre ville!», conclut Stéphane Daoust, membre du comité organisateur et créateur de J’aime Shawi.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires