L’innovation, le nerf de la guerre pour Delastek

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Avec l’aide des gouvernements provincial et fédéral, Delastek investira 3 millions$ pour mener à terme une nouvelle technologie sur laquelle l’entreprise travaille depuis cinq ans.

Trente-cinq emplois seront créés suite à cet investissement, portant le nombre de travailleurs à l’usine de Grand-Mère à environ une centaine. Concepteur et fabricant de produits électroniques et de pièces en matériaux composites pour l’industrie de l’aéronautique et du transport, Delastek développe depuis cinq ans un nouveau procédé (RTM: Resin Transfert Moulding ou moulage par transfert de résine) permettant de fabriquer en un morceau des pièces qui actuellement nécessitent des assemblages par rivetage ou collage. L’entreprise grand-méroise perfectionne cette technologie avec des géants tels que Bell Helicopter et Pratt & Whitney pour ne nommer que ceux-là.

Présents lors de l’annonce, les ministres Julie Boulet et Jean-Pierre Blackburn n’avaient que de bons mots pour les propriétaires de Delastek, Claude Lessard et Lucie McCutcheon, qui investissent environ 10% des revenus dans l’entreprise dans la Recherche & Développement.

Ainsi, Développement économique Canada versera 565 000$ – dont 96 050$ n’est pas remboursable – à l’entreprise tandis que Québec octroiera 650 000$ par le biais de crédit d’impôt (140 000$), du CLD Shawinigan (70 000$) et du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (440 000$).

Concrètement, l’investissement de 3 millions$ sur trois ans servira à acquérir des équipements servant à fabriquer et certifier les pièces composites. «Ce procédé, explique Claude Lessard, permet de plus une fabrication plus écologique grâce à la réduction des déchets.»

Curieusement, l’un des défis de Delastek sera la main d’œuvre puisque le recrutement de travailleurs spécialisés dans les matériaux composites est très difficile. «Nous devrons embaucher non seulement de la main d’œuvre de production mais également du personnel d’ingénierie qui développe les pièces et assure la certification de celles-ci.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires