Magasiner avec un mannequin virtuel

Par superadmin

MARKETING. Lors de votre prochaine visite chez Meubles Jacob de Saint-Tite, il est possible que vous soyez accueilli par Gabrielle Jacob, à un détail près. En fait, ce ne sera pas réellement la fille du propriétaire qui vous conseillera, mais plutôt… un mannequin virtuel.

Soucieux de rejoindre la clientèle d’aujourd’hui, l’entreprise Meubles Jacob a opté pour un outil à la fine pointe du marketing, soit un mannequin virtuel réalisé par l’équipe de La Shop, une déclinaison de TC Media.

En tant que tel, le mannequin a été conçu à l’image de Gabrielle Jacob, la fille du propriétaire. Posté à l’accueil du commerce, le mannequin servira de première approche auprès de la clientèle. «Jusqu’à 15 pieds, on jurerait qu’elle est réelle», s’exclame l’homme d’affaires Christian Jacob, enthousiaste.

«Le dialogue du mannequin porte sur trois volets: l’accueil des gens, l’explication des différentes ambiances du magasin, enfin, la direction vers notre site web», poursuit M. Jacob qui a investi près de 100 000$ dans le concept.

Séduit par la formule novatrice, l’homme d’affaires a sauté à pieds joints dans cette aventure très 2.0. «J’y crois beaucoup! Au départ, j’avais en tête de mousser mon site web, mais avec cela je vais encore plus loin. L’idée première reste d’améliorer mon taux d’achats en ligne.»

Faire vivre une expérience au client!

Martin Vallée est directeur de création pour La Shop. Il dépeint le mannequin virtuel comme une véritable façon de «faire vivre une expérience» aux clients.

«En 2016, la notion d’expérience-client devient un cheval de bataille. On doit penser créatif, car les gens sont de plus en plus nombreux à être connectés, à magasiner avec leur téléphone dans les mains pour prendre des photos ou valider les prix», explique l’homme.

Concernant le mannequin en tant que tel, M. Vallée se fait avare de commentaires sur sa conception. «Hum, c’est un secret bien gardé, c’est très novateur! Le principe c’est de savoir l’implication du client qui l’utilise, jusqu’où est-il prêt à aller avec l’outil…ensuite, le mannequin évolue selon les besoins du client donné.»

À cet effet, le directeur de création souligne que M. Jacob est un exemple de commerçant avant-gardiste qui a à cœur le maintien de sa clientèle au fil des ans.

À noter que l’outil technologique possède une durée de vie intéressante. «Si le mannequin avait été créé quand les Jacob se sont lancé en affaire en 1899, la jeune Gabrielle pourrait encore interagir avec les gens aujourd’hui! C’est un outil qui instaure une crédibilité auprès de la clientèle», conclut M. Vallée.

En plus du mannequin virtuel, la famille Jacob a inauguré sa nouvelle image de marque, c’est-à-dire un nouveau logo, un site web revampé, ainsi qu’un nouvel affichage intérieur de magasin reposant sur diverses ambiances.

Il est possible de consulter le nouveau site web de Meubles Jacob afin de connaître tous les détails ici: http://www.meublesjacob.com/ 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires