Maison des Trois Colombes: pour humaniser la fin de vie

Par superadmin

SANTÉ. Shawinigan est en voie d’obtenir une nouvelle ressource pour les personnes en fin de vie. Si tout va bien, la Maison des Trois Colombes offrira à la population des soins palliatifs dès l’automne 2016, à deux pas de l’Hôpital du Centre-de-la-Mauricie.

À LIRE AUSSI: Vers une maison de soins palliatifs à Shawinigan

Il s’agit d’un grand plus pour le territoire, de l’avis de la responsable du projet Lise Landry. L’ex-mairesse de Shawinigan parle d’une ressource qui fournira huit chambres au public, dont une spécialement dédiée aux enfants en phase terminale à l’automne 2016, si tout se déroule comme prévu.

«La région a un besoin criant. Les gens malades ne veulent pas mourir à l’hôpital ou dans un CHSLD», remarque Mme Landry qui a connu l’envers du décor avec le cancer de sa sœur. «Notre maison offrira une approche conviviale pour que la vie familiale continue», poursuit-elle sur l’endroit qui offrira un espace de salle à manger, de salon, mais sans limites de visites pour les proches.

Le principe, accompagner les bénéficiaires en phase terminale avec une équipe de spécialistes (médecin et infirmière), mais aussi une équipe permanente soutenue par des bénévoles d’Albatros Centre Mauricie. «On reçoit les gens pour une durée minimale d’une semaine à un mois sans aucune charge. On va s’organiser pour faire nos frais», souligne le comité de travail.

Déjà, les plans sont avancés pour la construction de cette bâtisse qui prendra place dans le stationnement de l’Hôpital du Centre-de-la-Mauricie. «Présentement, on compte seulement quatre lits dans le réseau et un en CHSLD, mais ce n’est pas comme d’être dans une maison», précise Guy Lemieux, relationniste du projet et ancien directeur du CSSS de l’Énergie.

Un besoin criant en région

Selon lui, une telle ressource est une nécessité pour la population vieillissante de la région, mais aussi pour la clientèle en pédiatrie, qui elle, est redirigée hors de la région pour les soins de fin de vie. «On a une carence de lits!»

«Vous savez, tout arrête pour ces familles-là. C’est la débandade… D’abord, l’annonce d’une mort certaine pour leur enfant, puis ensuite l’expatriation dans les grands centres. Ça n’a pas de bons sens!», soutient M. Lemieux.

À noter que la Maison des Trois Colombes a obtenu l’accord des médecins afin de desservir la nouvelle ressource, à proximié de l’hôpital. «Par exemple, le médecin de garde sera aussi en service pour les bénéficiaires de la maison», note Mme Landry.

Déjà la Fondation du CSSS de l’Énergie est ouverte à s’associer à la future maison. «Notre financement va bien, on a fait aucune campagne encore et on a amassé près de 80 000$. On a bon espoir que la population se fasse généreuse en dons», indique le trésorier Raymond Forest.

Rappelons que pareil projet avait été soutenu au début des années 2000, puis abandonné par un autre groupe; alors chapeauté par le pharmacien Yves Bordeleau. Ce dernier a parlé d’un manque d’appui du CSSS de l’Énergie pour justifier l’arrêt des démarches vers une unité en soin de fin de vie à Shawinigan.

Les détails du projet

 

Emplacement: Stationnement de l’Hôpital du Centre-de-la-Mauricie

Coût de construction: 1,2M$

Coût de roulement: 750 000$/an

Équipe permanente: 5 personnes

Superficie: 5000 pieds carrés

Catégorie d’entreprise: coopérative (OSBL)

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires