Massibec : une entreprise qui sait vendre sa salade!

Par superadmin

Depuis 1986, l’entreprise Massibec de Champlain connaît une expansion fulgurante. Cette année-là, elle a décidé de diversifier ses activités en ajoutant, à la production laitière et à la grande culture, la production maraîchère et la transformation d’aliments.

Un choix qu’elle est loin de regretter, un peu plus d’une vingtaine d’années plus tard…

En effet, Massibec est aujourd’hui une entreprise prospère, employant 45 personnes et distribuant ses produits chez plus de 300 clients au Québec. Chaque année, elle transforme 250 tonnes de chou et concocte des milliers de tartes, qui sont offertes en une dizaine de variétés. «Notre croissance s’est effectuée par étapes. Au départ, nous avons voulu diversifier notre production en y ajoutant la culture de chou, de maïs sucré et de fraises. Puis, ma mère a décidé de préparer de la salade de chou et de la vendre à Shawinigan. Vu le succès obtenu, nous avons poursuivi dans la voie de la transformation de nos matières premières», raconte André Massicotte, gestionnaire actuel de l’entreprise avec ses frères Louis, Roger et Benoît. À l’heure actuelle, Massibec transforme 90% de ses choux et au moins 15% de ses fraises, qui sont insérées dans des tartes, des poudings et des croustades depuis l’ajout de desserts à sa gamme de produits, en 2001.

D’importants investissements

Croissance oblige, l’entreprise a investi quelques centaines de milliers de dollars ces dernières années pour agrandir ses installations et moderniser certains équipements.

Les gestionnaires de Massibec entendent rentabiliser à court terme ces investissements en continuant d’élargir leur gamme de mets préparés, un secteur qui connaît une forte croissance présentement.

En bout de ligne, l’entreprise devrait aussi être en mesure d’accroître sa présence sur le marché, tout en améliorant sa productivité.

La relève, source de fierté

Les fondateurs de Massibec, Lise et Paul Massicotte, ont graduellement cédé leur entreprise à leurs fils. À leur tour, ceux-ci souhaitent intégrer leurs enfants aux activités de Massibec.

«La relève de l’entreprise compte beaucoup à nos yeux. Ce serait une fierté que nos enfants – du moins, quelques-uns d’entre eux – acceptent de reprendre le flambeau un jour», de conclure André Massicotte.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires