Matteau peinée pour Clément Morin

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Hélène Massicotte Matteau, de la Librairie Matteau, trouve malheureux la fermeture prochaine de la Librairie Clément Morin à Shawinigan et y voit une conséquence de la présence des Wal-Mart de ce monde.

À LIRE: Shawinigan perd sa seule librairie

Une manoeuvre antisyndicale dit la CSN

Décrivant son commerce – une institution dans le secteur Grand-Mère – comme une librairie-tabagie, Mme Massicotte-Matteau croit que le service personnalisé offert par elle et son conjoint constitue un rempart contre les grands magasins à rayons qui disposent d’un coin pour les bouquins.

«Notre clientèle vient de partout à Shawinigan mais aussi de Saint-Tite, Saint-Mathieu et même de Trois-Rivières, s’exclame la propriétaire. Ce qu’on constate depuis quelques années, c’est que le service personnalisé revient en force. Nos clients, on les connaît et ceux qu’on ne connaît pas, on leur demande ce qu’ils cherchent. On a une clientèle fidèle et on y fait attention.»

La Librairie Matteau offre des étagères de livres, surtout des best sellers et des livres de poche, mais Mme Massicotte-Matteau reconnaît que son commerce n’occupe pas un créneau aussi spécialisé que la librairie qui fermera ses portes les 30 avril à la Plaza de la Mauricie.

Pour ce qui est des magazines par contre, la famille Matteau n’a pas à rougir dit-elle. «On a beaucoup de revues spécialisées, dont beaucoup d’importation. Les gens viennent de loin pour venir les chercher.»

Hélène Massicotte Matteau affirme qu’elle et son conjoint ont songé il y a quelque temps prendre une retraite bien méritée mais qu’ils ont décidé de garder le cap parce qu’ils aimaient le contact avec le public. «Et avec tout ce qui s’en vient en rénovation et nouveauté dans le secteur Grand-Mère, ça nous encourage à continuer», termine-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires