Michel Angers partage ses souvenirs

Patrick Vaillancourt pvaillancourt@icimedias.ca

Michel Angers partage ses souvenirs
Le maire de Shawinigan Michel Angers. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

SHAWINIGAN.  Voilà maintenant 20 ans que les fusions municipales ont été mises de l’avant par le gouvernement du Parti québécois à l’époque. Les sept secteurs de l’ancienne ville forment la grande Ville de Shawinigan. Quels sont les souvenirs du maire Michel Angers pour chacun des secteurs et que faut-il retenir de la nouvelle ville depuis sa fusion?

L’Hebdo a voulu connaître les souvenirs d’enfance, d’adolescence ou de la vie de jeune adulte du maire Michel Angers.

Shawinigan

C’est à Shawinigan que Michel Angers est né, plus précisément au secteur Sainte-Hélène, un secteur qu’il habite toujours aujourd’hui. « C’est là que j’ai connu toutes les forêts qui nous emmènent à la rivière Saint-Maurice en bas. Outre mon temps à l’école, ça fait 60 ans que je suis dans le même coin. D’abord à l’école St-Jude, puis l’école St-Joseph, un petit bout au Séminaire Sainte-Marie, et j’ai terminé mon secondaire à l’école des Chutes. »

Grand-Mère

« C’était l’endroit où je jouais quand j’étais adolescent. J’ai glissé au parc de la Rivière Grand-Mère. Je montais la côte du grand nord avec mon vélo. Le centre-ville de Shawinigan était loin de chez nous, et le centre-ville de Grand-Mère était plus près. J’étais souvent là. J’ai de bons souvenirs de mon adolescence à Grand-Mère. Ensuite, j’emmenais mes enfants glisser au parc de la rivière. »

Shawinigan-Sud

Comme c’était plus loin, M. Angers n’a pas de souvenirs d’enfance de Shawinigan-Sud. « Essentiellement, j’ai joué au hockey. J’étais dans l’intercité et les pratiques se faisaient à Shawinigan-Sud. Bien sûr, le festival d’été de Shawinigan-Sud derrière l’école Val-Mauricie était un incontournable. »

Saint-Georges-de-Champlain

« Je ne suis pas allé beaucoup à St-Georges. Quand j’ai commencé à jouer au hockey dans les ligues d’adulte, ç’a commencé à St-Georges-de-Champlain, et c’est la même ligue pour laquelle je joue encore au hockey actuellement le dimanche soir. »

Lac-à-la-Tortue

« Pour le Lac-à-la-Tortue, je me souviens du bar de la Plage idéale. Ça brassait pas à peu près. Je me souviens des prestations du premier groupe de Sylvain Cossette, Paradox. J’avais quelqu’un de la famille qui avait aussi un chalet au Lac-à-la-Tortue. Je peux penser aussi aux baignades à la plage idéale. »

St-Gérard-des-Laurentides

« J’avais des amis qui étaient à St-Gérard. Notamment un bon ami avec qui j’allais à la pêche au lac Caribou dans le Parc national de la Mauricie. On allait-là en canot pour pêcher à de nombreuses reprises. »

St-Jean-des-Piles

« Pour moi c’est le Parc national, le village et la marina de St-Jean-des-Piles avec son bar. C’était éclaté là-bas. Maintenant c’est mon terrain de jeu pour l’entraînement en vélo et le secteur Grand-Mère aussi. Je passe dans le village tous les matins. C’est ma place en vélo! »

Le palmarès depuis la fusion

Le maire Angers a aussi divulgué le palmarès top 10 des bons coups depuis la fusion.

1-L’aménagement au centre-ville de Shawinigan avec le carrefour giratoire et la passerelle cascade.

2-La reconversion de la Wabasso pour le Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins et sa communauté entrepreneuriale.

3-L’amphithéâtre municipal et la reconversion de l’ancien aréna Jacques-Plante.

4-La marina de Grand-Mère et le parc des Papetiers.

5-L’année 2012 avec les Jeux du Québec et la Coupe Memorial qui a développé le sentiment d’appartenance des Shawiniganais.

6-Les investissements pour les infrastructures qui étaient une nécessité pour la 5e Rue, l’avenue de la Station, le boulevard des Hêtres, l’avenue de Grand-Mère et d’autres.

7-L’harmonisation des noms de rues tout en donnant le nom du secteur pour les grandes artères.

8-La mise aux normes de l’eau potable en écoutant la population pour la prise d’eau dans les lacs à la Pêche et des Piles. Pour le maire, la situation serait pire si le choix avait été la rivière St-Maurice.

9-La conservation du patrimoine avec la mise en place d’une politique, notamment la caserne sur la rue Champlain, la Maison de la culture Francis-Brisson, et le Centre d’entrepreneuriat.

10-Les investissements dans les infrastructures de loisirs avec le complexe René-Perron à l’école des Chutes, l’aréna de Grand-Mère, le club de curling, les piscines et les jeux d’eau et les terrains de tennis.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires