Mont-Carmel en fête prépare son grand retour

Par Audrey Leblanc
Mont-Carmel en fête prépare son grand retour
Les membres du nouveau conseil d'administration de Mont-Carmel en fête. (Photo : L'Hebdo - Audrey Leblanc)

NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL. Après trois ans d’absence, Mont-Carmel en fête sera de retour cet été. C’est une équipe transformée, composée de cinq nouveaux membres, qui relance l’événement.

« Ça n’a jamais complètement cessé, précise d’entrée de jeu Philippe Dion-Boucher, président de Mont-Carmel en fête. On n’avait pas été en mesure d’offrir l’événement en raison de la pandémie et des mesures sanitaires. On avait étudié plusieurs scénarios, mais on n’avait pas pu. Maintenant, on sait qu’on peut, alors on revient. »

L’engouement pour le retour de l’événement est palpable. Plusieurs citoyens ont manifesté leur intérêt à faire partie de la relance. « Cette année, le comité s’est beaucoup renouvelé. On est chanceux parce qu’on repart avec un comité dynamique formé d’anciens et de nouveaux. On a cinq nouveaux membres sur le conseil d’administration, ça représente la moitié du groupe », souligne M. Dion-Boucher.

Ce dernier ajoute que la relance s’est faite naturellement lors de la dernière assemblée générale annuelle, en novembre. « Plusieurs citoyens se sont présentés et ont mentionné vouloir s’impliquer, dit-il. Il y avait beaucoup de monde et on a pu constater que l’événement était cher à la population. On sent l’enthousiasme dans la population. On a annoncé qu’on revenait et les gens sont contents. Je pense que l’événement a manqué à la communauté. On revient donc en force cette année avec une nouvelle équipe et une belle édition. »

Bénévole lors de la dernière édition de Mont-Carmel en fête, Alexandre Soucy fait partie des nouveaux membres du comité organisateur. « J’avais beaucoup aimé mon expérience et quand j’ai su qu’une nouvelle édition se préparait, j’ai eu envie de m’impliquer encore plus », confie-t-il. 

Une expérience bonifiée

Il est encore trop tôt pour dévoiler tous les secrets du nouveau conseil d’administration, mais chose certaine, on peut déjà réserver au calendrier le weekend du 14 au 16 juillet. 

« Ce sera similaire, mais on réserve des surprises aux gens, laisse tomber le président de Mont-Carmel en fête. Ce sera encore un événement familial avec des jeux gonflables, glissade d’eau et des spectacles musicaux. On évalue la possibilité de tenir l’événement sur trois jours plutôt que deux. »

« On aura des nouveautés cette année et le site sera animé du matin au soir, renchérit Mirka Trottier, membre de l’organisation. Les gens vont reconnaître l’événement qu’ils aiment, mais avec un petit plus. »

Par ailleurs, le comité organisateur a eu des discussions à savoir si l’événement devait demeurer gratuit ou si une contribution serait demandée. « On a finalement décidé de le laisser gratuit, indique M. Dion-Boucher. Traditionnellement, l’événement était gratuit, mais avec la pandémie et le contexte plus difficile, la gratuité a été remise en question. Mais on a trouvé une solution qu’on estime intéressante. On est arrivé avec d’autres moyens de financement, qu’on va annoncer un peu plus tard. »

D’ici là, le nouveau comité poursuit ses efforts. Les membres se réunissent toutes les trois semaines pour faire avancer les préparatifs, en plus d’être en constante communication via leur groupe Facebook. 

Mentionnons en terminant que le nouveau conseil d’administration de Mont-Carmel en fête est composé d’Alex Gignac Rousseau, Mirka Trottier McDonald, David-Alexandre

Turmel Landry, Denis Martin, Alexandre Soucy, Philippe Dion-Boucher, Alexandre Guillemette, Michel Morin, Maxime Lambert et Brunia Toiron.

On sent l’enthousiasme dans la population. On a annoncé qu’on revenait et les gens sont contents. Je pense que l’événement a manqué à la communauté. »

Philippe Dion-Boucher

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires