Mosquée de Shawinigan: les activités ont débuté

Par superadmin

RELIGION. L’odeur d’encens règne dans la pièce. Les chaussures sont laissées à l’entrée et les fidèles se recueillent en compagnie de l’imam. C’est un vendredi de prière comme les autres à la nouvelle mosquée de Shawinigan au 2483, avenue Saint-Marc.

En effet, le lieu de culte de la communauté musulmane est en opération depuis un mois déjà. Petits et grands s’y réunissent. Au passage de l’Hebdo, une quinzaine d’hommes et cinq femmes s’y trouvaient.

«Oui, le vendredi il y a plus de monde que d’habitude. C’est un peu comme la messe du dimanche chez les Chrétiens», indique Abdoulaye Souley, vice-président du C.A. de la mosquée.

«Aujourd’hui, on a des invités spéciaux. Ce sont des gens de Montréal qui sont venus en visite», souligne Philippe Bégin Garti, président de la mosquée. Par politesse, l’aîné du groupe a dirigé la prière du jour devant les fidèles. «Mais, ça aurait aussi bien pu être un jeune de 10 ans!»

Au-delà des prières quotidiennes, la mosquée est un lieu de rencontre et d’échanges pour les musulmans. «On essaie de venir prier ici le plus souvent, mais on amène aussi nos enfants avec nous les fins de semaine et on organise des soupers», précise M. Souley. Un coin pour les cours, l’apprentissage de l’arabe par exemple, ou un autre pour le café y sont également prévus.

Inauguration officielle dès les travaux achevés

Si les rassemblements ont débuté il y a plus d’un mois dans leurs nouveaux locaux de l’avenue Saint-Marc, les membres du C.A. conviennent que le temps leur a manqué pour achever les travaux du lieu de culte de façon à les présenter au grand public.

D’ailleurs, l’endroit porte toujours l’enseigne du défunt commerce Les objets oubliés. Toutefois, il semble que le milieu soit bien au fait des activités de la mosquée. «L’autre jour, des gens de Trois-Rivières ont voulu se rendre ici et il on atteri au Salon de quilles, la dame les a redirigé ici sans problème», racontent les deux hommes.

«Aussi, on a fonctionné avec des serviettes pendant quelques semaines, maintenant on s’est équipé de tapis pour la prière. Il reste à apposer notre enseigne, qui devrait apparaître bientôt, et à finaliser certains travaux à l’intérieur.»

«Éventuellement, on souhaite tenir les portes ouvertes, mais on y va une étape à la fois. On est tous des bénévoles, vous savez», ajoute Philippe Bégin Garti.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires