Moteur ou pas? L’Association du Lac-des-Piles s’interroge

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

L’Association des résidents du Lac-des-Piles sondera ses membres cet hiver à propos des embarcations à moteur.

Plus précisément, l’opportunité d’interdire les embarcations motorisées sur le plan d’eau ou, dans une mesure moins drastique, de limiter ce type d’embarcation aux propriétaires riverains fera partie des questions du sondage a révélé à L’Hebdo la présidente Maryse Gervais.

Dans son mémoire déposé lors des consultations publiques sur la gestion durable de l’eau le 24 novembre dernier, l’Association s’inquiétait notamment de «l’augmentation de la circulation nautique par des mises à l’eau externes d’embarcation à moteur» et de «l’exploitation commerciale de la marina».

L’idée selon Maryse Gervais, c’est de dégager un portrait de la situation au moment où la Ville de Shawinigan tente par tous les moyens de persuader le MDDEP (ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs) qu’il la laisse conserver ses sources d’eau potable que sont le lac des Piles et à la Pêche. De plus, L’Hebdo révélait il y a quelques mois que la marina du lac des Piles était mise ne vente par son propriétaire Georges Ricard.

«On va comptabiliser les résultats de notre sondage et on va transmettre le tout à la Ville qui compte s’en servir dans l’élaboration de sa politique sur la gestion durable de l’eau. Comme association, nous n’avons pas le pouvoir d’interdire les embarcations à moteur», signale la présidente.

Notons que lors des consultations publiques du 24 novembre, l’un des intervenants, Robert Deschamps, lui-même un riverain du lac des Piles, proposait l’interdiction pure et simple des embarcations à moteur sur le plan d’eau.

Maryse Gervais souligne que l’ex-député adéquiste, comme tous les autres riverains, recevra dans les prochaines semaines le sondage par la poste, mais que seules les réponses des membres seront compilées. «Ce qui n’est pas le cas de M. Deschamps pour le moment», dit-elle. Un exercice similaire tenu il y a environ cinq ans n’avait pas permis de dégager une tendance claire, les résultats se divisant presque à parts égales.

On compte présentement 225 propriétaires sur les rives du lac des Piles dont 180 sont membres en règle de l’association. Le regroupement a décidé il y a quelque temps d’ouvrir ses portes aux propriétaires dont la résidence est située dans le bassin versant du lac des Piles. Ce qui permettrait potentiellement l’ajout d’une vingtaine de nouveaux membres au sein de l’association.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires