Ne pas attendre minuit moins une…

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Ne pas attendre minuit moins une…
Entourant la Dre Sarah Maude Joubert, on retrouve en partant de la gauche : France Brisson, présidente du Fonds LaPrade et ambassadrice du programme; Ian Bussières, cofondateur de Rum & Code; Karine Genest, coordonnatrice de la Communauté entrepreneuriale de Shawinigan; et le maire Michel Angers. (Photo : L'Hebdo - Bernard Lepage)

SANTÉ.  Lancé comme projet pilote au printemps 2021 en pleine pandémie, le programme Tête Première destiné à offrir un soutien psychologique aux entrepreneurs de Shawinigan est reconduit jusqu’en mars 2024 au minimum. 

Cette prolongation du mandat de Têtes Premières a été rendue possible grâce au soutien financier de la Ville de Shawinigan (39 260$), de la Communauté entrepreneuriale de Shawinigan (7000$) et de la SADC de Shawinigan (22 300$), son premier partenaire qui avait permis de démarrer le projet.

Supporté par une équipe de sept psychologues menés par la Dre Sarah Maude Joubert, le programme se décline en quatre volets : promotion de la santé psychologique ciblant les entrepreneurs; formation pour les entrepreneurs et les personnes œuvrant dans l’écosystème entrepreneurial; accès à cinq rencontres psychosociales à faible coût (25$ par rencontre); et groupe de soutien avec des pairs, sous forme de déjeuners animés par une psychologue.

Les résultats obtenus par le programme dans sa première année en service justifient amplement sa prolongation a souligné France Brisson, présidente du Fonds LaPrade et membre du comité de gestion du projet.

Vingt-deux entrepreneurs (15 femmes et 7 hommes) ont requis les services de thérapie individuelle pour un total de 109 rencontres. Les principaux motifs de consultation étaient reliés à de l’anxiété, de l’épuisement, des symptômes dépressifs en lien avec les relations interpersonnelles au travail et la difficulté à conjuguer entrepreneuriat et vie personnelle.

Question de faire connaître davantage le programme dans le milieu des affaires, Tête Première a réuni une équipe de quatre ambassadeurs : France Brisson (Rôtisserie St-Hubert), François St-Martin (Dans la Tête de François), Noé Julien (Centre Néofit) et Johanne Prince (Boutique Cadeaux chez Guy).

Un entrepreneur sur trois souffre d’épuisement

« Récemment, le journal Les Affaires publiait un sondage qui révélait que 32% des entrepreneurs disaient souffrir d’épuisement professionnel. Il y a beaucoup de préjugé et de stigmatisation dans le milieu qui font que les gens vont hésiter à demander de l’aide », a témoigné France Brisson qui dans sa première vie professionnelle agissait comme travailleuse sociale en milieu psychiatrique.

La psychologue Sarah Maude Joubert a renchéri en invitant les entrepreneurs à ne pas attendre minuit moins une avant de consulter. Elle avait particulièrement un mot pour les hommes qui sont trop peu nombreux comme en fait foi le ratio (2 pour 1) des premières statistiques compilées de Têtes Premières. « Selon les études, les hommes souffrent d’ailleurs plus avant de demander de l’aide », a-t-elle souligné.

L’annonce de la programmation du programme avait lieu dans les locaux de Rum & Code. L’un de ses fondateurs, Ian Bussières, faisait d’ailleurs partie du premier groupe de soutien qui participait aux déjeuners mensuels.

« Au début, je m’y suis rendu sans attente, plus dans l’esprit d’être un bon citoyen corporatif, mais dès la première rencontre, j’ai vu la pertinence de ces rencontres. J’en ai retiré quelque chose à chaque fois. Ce n’est pas un regroupement pour développer des affaires, mais une plateforme pour échanger, partager et s’entraider », a témoigné l’entrepreneur. Chaque déjeuner est animé par un ou psychologue autour d’un thème (ex. : syndrome de l’imposteur, gestion du stress, ne pas être à la hauteur, conciliation travail-famille, etc.). Notons qu’un second groupe a démarré il y a quelques semaines et que des places sont encore disponibles.

Pour information et inscription à Tête Première, les entrepreneurs de Shawinigan sont invités à se rendre sur le site tete-premiere.ca et s’abonner à la page Facebook facebook.com/tetepremiereshawi . Ils pourront accéder à l’information sur les formations à venir, les déjeuners d’échanges, mais aussi à du contenu informatif en lien avec la santé mentale, notamment des articles de blogue rédigés par des spécialistes. Pour les consultations individuelles, ils peuvent aussi contacter directement la Clinique Les Psy Trucs par courriel à info@lespsytrucs.com ou au 819 533-0094 en mentionnant le nom du programme. L’information sera traitée en toute confidentialité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires