Nemaska: un projet de plus de 500 M$

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Nemaska: un projet de plus de 500 M$
Le maire Michel Angers

ÉCONOMIE. La venue de Nemaska dans le paysage shawiniganais permettra la création de plus de 120 emplois et l’entreprise devra investir plus de 500 M$ pour la mine de Whabouchi et les installations de l’usine Laurentide.

À lire aussi.

L’entente de principe conclue avec la Ville de Shawinigan prévoit que Nemaska deviendra propriétaire à compter du 1er janvier 2016. Nemaska pourra toutefois utiliser les bâtiments requis pour l’usine de phase 1 à compter du 1er octobre 2015. L’installation abritera l’usine de phase 1 de même que la future usine d’hydrométallurgie où sera transformé en hydroxide et carbonate de lithium de haute pureté, le concentré de spodumène provenant de la mine Whabouchi.

Nemaska utilisera les bâtiments les plus récents de l’usine Laurentide pour une phase 1. La reconversion des bâtiments s’échelonnera sur une dizaine de mois avec deux mois de démarrage. «Nous aurons la création d’une 20e d’emplois à partir de l’été 2016 pour la phase1, explique le président et chef de la direction de Nemaska, Guy Bourassa. Le début de la construction d’une usine commerciale est prévu à la fin de l’année 2016, et une centaine d’emplois y sont reliés. Le début de la production est prévu pour le 1er trimestre de 2018 dans nos nouvelles installations. Il s’agit d’un projet de construction total de 18 mois, autant pour la mine que nos installations à Shawinigan. Les deux vont arriver à terme ensemble.»

Selon une étude de faisabilité en 2014, il est question d’investissements de 521 M$. «Ce montant inclut le démarrage et les imprévus. Il est question d’une somme de 200 M$ pour la mine, et de 300 M$ pour la construction neuve qui devait être faite à Valleyfield. Nous avons grand espoir que d’avoir choisi Shawinigan va nous permettre de sauver un montant substantiel et de diminuer le risque de temps de construction», ajoute M. Bourassa.

La mine Whabouchi est située sur le territoire Eeyou Istchee Baie James, 300 km au nord de Chibougamau, Québec. Nemaska a reçu un certificat général d’autorisation (CA) de la part du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec le vendredi 4 septembre relatif à la construction et l’opération de la mine Whabouchi.

Nemaska Lithium avait initialement prévu construire son usine de Phase 1 et l’usine commerciale d’hydrométallurgie à Salaberry-de-Valleyfield. Toutefois, la décision de construire ces usines à Shawinigan a été prise en tenant compte de plusieurs facteurs clés, notamment: la réduction du temps de construction tant pour l’usine de phase 1 que pour l’usine commerciale d’hydrométallurgie, en raison des installations existantes de haute qualité, bien construites et entretenues, réduisant considérablement les coûts en capital; la présence de toutes les infrastructures fonctionnelles requises par l’opération de ces usines, notamment le gaz naturel, les stations électriques et voies ferrées; et enfin le fait que le site de Shawinigan est plus près de la mine Whabouchi permettra de réduire les coûts de transport de concentré.

«Je tiens à remercier le bureau du maire de la Ville de Shawinigan pour son excellente collaboration, ainsi que toute l’équipe de la division de Développement économique pour les efforts déployés, permettant de mener à bien ce dossier, affirme Guy Bourassa. La décision de localiser notre usine d’hydrométallurgie à Shawinigan a été facilitée par la qualité des bâtiments disponibles et les synergies possibles avec les intervenants locaux, y compris le Centre national en électrochimie et en technologies environnementales (CNETE) avec qui nous travaillons déjà d’ailleurs. La Ville de Shawinigan a une longue histoire de développement industriel, que ce soit l’industrie forestière, de l’aluminium, des produits chimiques et hydroélectriques, ce qui en fait une ville comptant sur une main-d’oeuvre hautement qualifiée pour nos besoins. Nous avons l’intention de fournir des emplois de qualité à Shawinigan et faire notre part pour contribuer à la prospérité économique de la région. Nous allons aider à développer une expertise dans le domaine de l’extraction du lithium dans la région Eeyou Istchee Baie-James et de sa transformation en composés de haute valeur ajoutée à Shawinigan. En collaboration avec les autres entreprises du secteur nous travaillerons à faire du Québec un centre d’excellence pour l’industrie de la batterie au lithium et sommes très fiers de faire partie de ce secteur en plein essor de la haute technologie.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires