Ô quai des brasseurs confirmé à la marina de Grand-Mère

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Ô quai des brasseurs confirmé à la marina de Grand-Mère
Sur la photo, on aperçoit le maire de Shawinigan Michel Angers, les trois copropriétaires de Ô quai des brasseurs Marc Hamel, Émile Sauvé et Benoit Girard, ainsi que la conseillère du district Lucie De Bons. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

SHAWINIGAN.  Une terrasse extérieure sur deux étages, aménagement d’une mezzanine à l’intérieur du bâtiment de la capitainerie, 350 places assises avec la possibilité de la création de 75 emplois en saison estivale, la deuxième succursale du restaurant-pub Ô quai des brasseurs aura fière allure à la marina de Grand-Mère à Shawinigan.

Le bâtiment devra être aménagé d’une différente façon afin d’accueillir un restaurant d’une telle envergure, puisqu’au départ, la Ville de Shawinigan pouvait seulement aménager une cantine selon les exigences des deux paliers de gouvernement. 

Si bien que cette deuxième succursale des entrepreneurs de Bécancour ouvrira seulement au printemps 2023. Les copropriétaires assurent cependant qu’ils offriront leurs produits à quelques reprises pendant l’été.

Pour réaliser ce projet, la Ville injectera une somme de 642 000$ pour l’aménagement de la capitainerie. Le maire Michel Angers assure toutefois qu’il s’agit d’un investissement pour la municipalité, puisqu' »un retour sur l’investissement est prévu dans 8 ans ».

Le contrat de location pour Ô quai des brasseurs est d’une durée de 8 ans, et les copropriétaires injecteront au moins 500 000$ en investissement pour les équipements et l’aménagement de la cuisine.

« Un resto-pub, c’est une offre qu’il n’y avait pas à Grand-Mère », affirme la conseillère du district du Rocher, Lucie De Bons.

Un des copropriétaires de Ô quai des brasseurs Émile Sauvé, indiquait qu’il est question de garder le restaurant ouvert à l’année afin d’offrir leurs produits aux motoneigistes à l’hiver. « On est super heureux de s’établir à Grand-Mère et d’y ouvrir notre deuxième restaurant. Quand on est venu la première fois à la suite de l’appel d’offres, on est tombé en amour avec ce site enchanteur. C’est un site exceptionnel sur un des plus beaux cours d’eau. Notre intention est de créer 75 emplois pendant la période estivale. »

Pourquoi se lancer dans l’aventure d’une deuxième succursale pour Ô quai des brasseurs? « On veut faire connaître nos bières et notre nourriture à encore plus de personnes. On recherchait un site unique sur le bord de l’eau. La philosophie de l’endroit nous représente beaucoup. On a toujours eu l’intérêt d’ouvrir un autre restaurant, et Ô quai dans une marina, ça fait du sens avec notre vision de l’avenir! »

M. Sauvé a aussi annoncé l’agrandissement de la terrasse du restaurant de Bécancour de 100 places pour cet été, et une nouvelle usine de production de bières afin de répondre à la demande avec l’ouverture du restaurant de la marina.

« À la suite de différentes marinas au Québec, on a fait le constat qu’on devait avoir une offre gastronomique de renom pour que cette marina soit exploitée à son maximum. Ç’a été de longues négociations avec le gouvernement du Québec comme il y a des règles puisque le gouvernement a subventionné la marina à 1/3. Il fallait avoir les autorisations pour transformer le petit casse-croûte en restaurant, explique le maire Michel Angers. On n’aurait pas pu faire un restaurant au départ. On a entrepris une longue séance de négociation avec le ministère du Tourisme et du ministère des Affaires municipales. »

Le projet d’hébergement est toujours dans les plans selon le maire Angers. Toutefois, il est question dans un premier temps d’un immeuble à condominiums sur le terrain du haut, et dans un deuxième temps, d’un complexe hôtelier. Il n’est plus question toutefois pour la Ville de joindre ces deux projets en un, comme le maire l’anticipait au départ.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires