Olymbec finalise ses travaux d’envergure

Photo de Myriam Lortie
Par Myriam Lortie
Olymbec finalise ses travaux d’envergure
Olymbec a acheté Place Cascade en janvier 2016 et complétera les rénovations majeures sous peu.

AFFAIRES. Les travaux de rénovation majeurs dans l’ancienne bâtisse Place Cascade en plein cœur du centre-ville de Shawinigan seront complétés dans les prochaines semaines. Des locataires ont déjà confirmé leur intérêt à la firme immobilière Olymbec.

«Nous sommes en train de finaliser le tout. Le deuxième étage est maintenant prêt, il nous reste à lui trouver des locataires», informe Annie Villemure, directrice du développement immobilier et de la location pour l’est du Québec chez Olymbec.

Ceux-ci pourraient envisager entrer dans leurs nouveaux bureaux en décembre.

C’est une transformation majeure qu’Olymbec s’apprête à terminer au coin de la 5e Avenue de la Pointe et de l’Avenue de la Station. La façade a été complètement revampée, toutes les fenêtres ont été changées et un nouvel ascenseur a été installé.

Des précautions particulières ont dû être prises en raison de la présence d’amiante notamment dans la cage d’escalier. «Habituellement il y en a dans les bâtiments des années 50′ et 60′. On préfère quand il n’y a en a pas, mais ce n’était pas une surprise. On fait toujours des tests avant d’acheter», indique Mme Villemure.

En tout, Olymbec propose 30 000 pieds carrés de bureaux et de locaux commerciaux répartis sur deux planchers. Pour le moment, 6000 pieds carrés sont loués et des négociations sont en cours avec l’Office de tourisme, foires et congrès (OTFC) de Shawinigan pour un espace au rez-de-chaussée. Tout le deuxième étage, d’une superficie de 15 000 pieds carrés, est présentement libre.

Dynamiser le centre-ville

«PMA Assurances a déjà confirmé son intention de déménager», informe Mme Villemure. «On parle d’une vingtaine d’employés qui vont venir travailler sur la 5e Rue de la Pointe. C’est assez intéressant pour l’activité au centre-ville», croit-elle.

Cette dernière ne se dit pas préoccupée par la quantité de locaux vides visibles sur la 5e Rue de la Pointe. «Il y a beaucoup de locaux commerciaux vides, mais pas tellement d’espaces à bureaux neufs disponibles. Si on remplit les bureaux au deuxième étage, peut-être que ça va profiter aux espaces commerciaux au rez-de-chaussée. Ça va ramener une affluence au centre-ville», soulève-t-elle.

Pour le moment, un salon de coiffure temporairement relocalisé retournera lui-aussi dans le bâtiment.

Un accès au stationnement qui dérange

S’il y a un irritant pour Olymbec avec le 550, Avenue de la Station, acheté en janvier 2016, c’est bien l’accès au stationnement situé à l’arrière de la bâtisse. «Le ministère des Transports a déplacé l’entrée, ce qui fait qu’on ne peut pas y accéder directement lorsqu’on arrive par le carrefour giratoire. C’est très embêtant pour nous», reconnait Annie Villemure.

Les automobilistes devront en effet faire un détour par le centre-ville accéder au stationnement. «Ce n’est pas très attirant comme entrée présentement. Ça demeure un problème et un irritant pour nous. Je pense que ça vient aussi engorger le centre-ville pour rien.»

Ce point a notamment été soulevé lors des négociations avec l’OTFC de Shawinigan, qui a finalement décliné les deux offres proposées. Le problème se pose aussi pour les locataires commerciaux qui auront à recevoir des livraisons, par exemple.

Olymbec prévoit entreprendre une démarche auprès du ministère des Transports pour ramener l’entrée sur l’Avenue de la Station.

Olymbec à Shawinigan

«On achète habituellement quelques immeubles dans une même ville pour créer un volume qui fait en sorte que nous avons des gens sur place pour les prendre en charge. C’est ce que nous avons fait à Sherbrooke, à Trois-Rivières, à Plessisville ou à Québec.»

En plus du 550, avenue de la Station, acheté en janvier 2016, Olymbec possède d’autres immeubles à Shawinigan.

En mai 2012, la firme immobilière achetait l’ancien aréna Jacques Plante pour le transformer en bureaux aujourd’hui occupés en partie par Revenu Québec. Le rez-de-chaussée est toujours libre. Olymbec a aussi fait l’acquisition du 500, Broadway en avril 2016, un bâtiment de 35 000 pieds carrés présentement loué à environ 80% de sa capacité.

Olymbec a par ailleurs fait l’acquisition de l’ancienne usine de fabrication de bateaux Doral, dans le secteur Grand-Mère à Shawinigan. Des travaux de démolition et de réaménagement sont présentement en cours dans cet immeuble de 120 000 pieds carrés à vocation industrielle.

La firme immobilière n’a pas d’autres plans à court terme à Shawinigan. «On prend de grosses bouchées pour le moment!»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires