Quand l’altruisme et la générosité rapportent gros!

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Quand l’altruisme et la générosité rapportent gros!
Laurie Lambert. (Photo : courtoisie)

Depuis 4 ans, Laurie Lambert enseigne à l’école secondaire des Chutes de Shawinigan. La jeune femme originaire de Louiseville fait bien plus qu’enseigner les mathématiques et le développement numérique; elle fait preuve d’une humanité et d’un altruisme sans limites pour ses élèves. C’est pour ces raisons que dans la cadre de son passage à l’émission Qui sait chanter? sur les ondes de Noovo, Bell a remis une bourse de 10 000$ à son école, en plus de repartir avec le grand prix de 25 000$!

Laurie s’implique socialement dans son école. « Je ne fais pas juste montrer des mathématiques, je suis très humaine et j’aime que mes élèves apprennent des habiletés sociales. Je fais beaucoup de mises en situation », explique-t-elle.

« Je suis vraiment proche d’eux. Le lien entre les profs et les élèves est important et je mise beaucoup là-dessus », poursuit-elle. D’ailleurs, des jeunes se sont raccrochés à l’école grâce à ce lien avec elle. « Je vais les voir en éducation physique, je vais les regarder faire des sports la fin de semaine, je les appuie beaucoup. Je collabore également avec les parents ».

Bourse Bell – Mieux pour tous

Avec la bourse de 10 000$ remise à l’école secondaire des Chutes, ce sont tous les jeunes de l’école qui pourront en bénéficier. Entre autres, la friperie de l’école pourra être améliorée. « On aimerait en faire un beau local accessible et attrayant, parce que présentement, elle est située dans petit local sombre », déplore Laurie.

Cette bourse sera également un solide coup de pouce afin de fournir l’essentiel aux jeunes qui n’ont pas les moyens de manger à leur faim, de mettre la main sur des vêtements d’hiver adéquats ou encore de se procurer du matériel scolaire. « Ce n’est pas tous les élèves qui ont la même chance, alors j’essaie de rétablir une certaine justice à ma façon », lance l’enseignante.

Avant même d’avoir accès à cette bourse, Laurie Lambert aidait les jeunes du mieux qu’elle le pouvait, avec un budget tout droit sorti de sa poche. Pendant la pandémie, elle a été frappée par la détresse vécue par certains de ses élèves. « Je trouvais terrible que les parents de certains de nos élèves n’aient plus de travail, ou de voir des jeunes victimes d’abus physiques ou mentaux. Certains élèves arrivaient à l’école et n’avaient pas mangé, ils n’avaient pas dormi », raconte Laurie.

« Je ne pouvais pas rester les bras croisés. J’ai donc commencé à amener certains élèves faire des épiceries, magasiner des vêtements, pratiquer des sports, le tout à mes frais ».

Durant la pandémie, elle a même été famille d’accueil pour un élève. C’est d’ailleurs avec l’objectif d’accueillir à nouveau un jeune à la maison qu’elle et son conjoint investiront une partie de la somme gagnée à l’émission sur des rénovations.

« On manque de place! On a trois enfants, on a des chiens de traineau, on a beaucoup de monde dans notre maison, alors le 25 000$ nous servirait à faire une nouvelle chambre. Ça va aussi me permettre de continuer à payer des choses aux jeunes qui en ont besoin. Quand je vois qu’un élève a faim, c’est sûr que je fais son épicerie. Oui le 10 000$ va servir à ça, mais c’est certain que je vais aller piger dans mon 25 000$ quand même! », conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires