Sacki Carignan-Deschamps dénonce le «déni de la démocratie néo-démocrate»

Par superadmin
Sacki Carignan-Deschamps dénonce le «déni de la démocratie néo-démocrate»

ÉLECTIONS. La candidate du Bloc Québécois dans Saint-Maurice-Champlain dénonce les propos tenus par le candidat néo-démocrate Jean-Yves Tremblay, le 14 septembre dernier, alors qu’il refusait de participer à la rencontre qu’elle organisait dans sa circonscription.

«Il prétend que le déjeuner-conférence-causerie de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Haut-Saint-Maurice est un débat alors que justement, dans son invitation et aussi sur sa page Facebook, la Chambre a tenu à préciser que ce n’était pas un débat», explique-t-elle.

«Je suis désolée de constater le mépris de la démocratie que M. Tremblay peut avoir. Débattre est partie prenante de la politique. Ce sont les citoyens de la région qui en paient malheureusement le prix», a-t-elle ajouté.

«Décidément, il a une drôle de façon de lancer sa campagne tardive, car, il faut bien l’avouer, M. Tremblay n’est NPD que parce qu’il croit pouvoir bénéficier d’une vague, il n’est pas NPD par conviction. M. Tremblay doit déjà parler via la bouche de son collègue de Trois-Rivières, M. Aubin. Peu surprenant qu’il refuse de débattre des enjeux de Saint-Maurice-Champlain, il en est incapable», poursuit-elle.

Carignan-Deschamps souligne que l’absence de débat dans la région représente réellement un problème, c’est pourquoi elle se proposait d’en organiser un «dénué de toute partisannerie, tout en assurant un animateur neutre».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires