Second départ pour la Cabane chez Hill

Par superadmin

Laissée à elle-même ces dernières années, la Cabane chez Hill reprend du service cet hiver avec l’arrivée de nouveaux propriétaires.

Présente dans l’imaginaire des Shawiniganais depuis plus d’un demi-siècle, l’établissement acéricole de Saint-Mathieu-du-Parc a été acquis le printemps dernier par Julie Ébacher et Thierry Vasseur. Le couple a procédé ces derniers mois à d’importants investissements afin de rendre les lieux conformes et est maintenant fin prêt à recevoir les motoneigistes et les amants de la nature.

Après avoir contourné ces dernières années le site parce que plus aucun service n’y était offert, l’importante route 318 empruntée par les motoneigistes repasse finalement vers la Cabane chez Hill. Une station essence y a été installée et tous les services rattachés aux relais de motoneige y sont maintenant offerts. Pour démarrer la saison explique Thierry Vasseur, les lieux seront ouverts du dimanche au jeudi, de 9h à 21h, et les vendredis et samedis de 9h à minuit. «On ajustera nos heures d’ouverture si la demande est là», dit-il.

L’établissement du chemin Saint-Joseph a accueilli plus d’une génération de Shawiniganais depuis son ouverture. Ses deux grandes salles pouvant recevoir tout près de 400 personnes dans un décor rustique (rideaux carreautés, raquettes en babiche, vieilles paires de ski de fond, etc.) qui en a émerveillé plus d’un.

Julie et Thierry possèdent une bonne expérience en tourisme et en restauration. Ils ont travaillé de nombreuses années à l’extérieur du Canada et rapportent avec eux plusieurs idées pour donner un caractère unique à la Cabane chez Hill. C’est donc sans surprise que les origines françaises de Thierry se retrouveront dans la cuisine, tout comme les différentes recettes ramenées par Julie lors de ses séjours dans des pays d’Amérique du Sud. Évidemment, les repas traditionnels de cabanes à sucre conserveront le haut du pavé sur la carte du menu.

Beaucoup d’autres projets sont sur la table du couple qui entend très rapidement remettre en état la piste de 30 km de ski de fond qui environne la cabane. «Il y a un travail de défrichage à faire mais ça vaut le coup», s’enthousiasme Thierry Vasseur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires