Shawinigan est «carrément Panda»

Par superadmin

SOCIÉTÉ. Le panda, cet animal chouchou est le nouveau visage de la campagne promotionnelle de la Société d’accueil des nouveaux arrivants de Shawinigan qui vise à promouvoir la diversité culturelle.

Jusqu’au 20 novembre, il sera donc possible de voir l’emblème du panda habillé un autobus de la Ville, apposé en autocollant dans un commerce ou porter en macaron par un citoyen.

Cette campagne de communication a été lancée en grande pompe et enjoint le public à devenir ambassadeur du mouvement qui prône les avantages de la diversité culturelle pour le rayonnement de la Ville.

«Le panda est un animal ambassadeur de la diversité culturelle. Il est noir, il est blanc et il est originaire d’Asie», soutient Marie-Claude Brûlé, coordonnatrice de la Société d’accueil des nouveaux arrivants (SANA).

Sympathique et accueillant, il est à l’image de la communauté de Shawinigan qui se diversifie de plus en plus avec l’arrivée d’entreprise comme SIM ou CGI.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers était tout sourire au lancement de la campagne, lui qui ne cache pas être heureux du pari qu’il a fait de miser sur l’immigration dans ses politiques municipales.

«C’est un plaisir pour moi de voir tant de communautés culturelles à Shawinigan. Face au défi de croissance de la Ville, je pense qu’on est en voie de réussir notre pari qui est de miser sur la diversité culturelle pour le développement de notre ville», a souligné le maire.

Une hausse remarquée des immigrants à Shawinigan

«Quand mon mari a décidé de changer de poste, notre famille aurait pu aller partout dans le monde. C’est toutefois Shawinigan qui a retenu notre attention de par sa qualité de vie, la place des activités familiales, la population accueillante, etc.», a témoigné Houda Nadir, Marocaine nouvellement établie en Ville.

La mère de deux enfants ajoute apprécier l’ouverture de la communauté, mais aussi l’appui des nombreux organismes dédiés aux nouveaux arrivants sur le territoire.

Même son de cloche pour Bassam Malkoum, du Liban, ou encore Nicole Therrien, de Montréal, tous deux nouvellement engagés chez l’entreprise CGI.

«Je me sens si bien ici, on dirait que j’ai retrouvé mes racines!», a lancé Mme Therrien sur son nouveau lieu de résidence.

Premier à recevoir le macaron emblème de la campagne, le maire Angers a tendu la main aux citoyens. «Je vous invite vous aussi à devenir des ambassadeurs du mouvement PANDA, des citoyens actifs de cette population accueillante aux nouveaux arrivants d’ici et d’ailleurs.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires