Shawinigan joint le mouvement Cultive le partage

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Shawinigan joint le mouvement Cultive le partage
À l'avant-plan, on retrouve Éloïse Chamberland (Maski récolte) et Pascale Dion (Mékinac récolte); et à l'arrière : Kim Vincent (Trois-Rivières récolte), Marie-Michèle Savard (Shawi récolte et Trois-Rivières récolte) et Magalie Macia (Des Chenaux récolte). (Photo : L'Hebdo - Bernard Lepage)

AGROALIMENTAIRE.  Après les MRC de Maskinongé et des Chenaux et la Ville de Trois-Rivières, voilà que la MRC de Mékinac et la Ville de Shawinigan rejoignent le mouvement Cultive le partage, autrefois connu sous le nom de Mauricie récolte. 

En conférence de presse au DigiHub de Shawinigan le 15 juin, des aides financières totalisant 650 000$ ont été annoncées, permettant ainsi la pérennité du projet jusqu’à la fin 2024 sur l’ensemble du territoire de la Mauricie, exception de la Haute-Mauricie.

Cultive le partage consiste en des producteurs et des citoyens qui partagent leurs surplus aux champs ou dans les potagers en fin de saison ainsi que des cueilleurs bénévoles qui s’engagent à venir les récolter. Ces fruits et légumes sont ensuite remis à des organismes communautaires ou institutionnels qui redistribuent ces denrées aux populations vulnérables du territoire.   En théorie, la récolte est séparée en parts égales entre les cueilleurs, les producteurs et les organismes, mais dans la réalité, la très grande majorité de ce qui a été amassé est laissé aux organismes bénéficiaires.  

Depuis sa mise en place en 2018 dans la MRC de Maskinongé, ce sont plus de 61 300 kilogrammes de fruits et légumes qui ont été récoltés. Des Chenaux récolte a été mis en place en 2020 et Trois-Rivières récolte l’année suivante. Seulement en 2021, 25 producteurs agricoles et 581 cueilleurs bénévoles avaient adhéré à Cultive le partage, permettant ainsi à 71 organismes de recevoir des denrées fraîches.

Dans le cas de Shawi récolte, l’équipe de Cultive le partage adoptera la même stratégie mise en place pour Trois-Rivières récolte en 2021. « En milieu urbain, nous sollicitons les citoyens qui ont un jardin ou des arbres fruitiers dans leur cour. L’an dernier, nous avions récolté 4354 kg de fruits et légumes à Trois-Rivières, dont plus de 3000 kg juste en pommes », raconte Marie-Michèle Savard qui sera responsable de développer le marché de Shawinigan dans les prochains mois.

Chez Mékinac récolte, Pascale Dion adoptera une stratégie un peu différente des autres régions agricoles de la Mauricie. « Il y a beaucoup moins de maraîchers ici comparativement à Des Chenaux ou Maskinongé. On va donc solliciter à la fois les particuliers et les producteurs », souligne la coordonnatrice coordonnatrice au développement de la zone agricole à la MRC de Mékinac.

Les citoyens et producteurs intéressés à contribuer, soit en ouvrant leur potager ou leurs champs ou à devenir cueilleur bénévole, sont invités à compléter le formulaire d’inscription disponible sur les pages Facebook ou web des cinq régions (ex. : shawirecolte.com)

Plus de la moitié du financement de Cultive le partage, soit 255 000$, provient du Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS) du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Desjardins, via son Fonds du Grand Mouvement, contribue pour sa part à une hauteur de 100 000$ tandis que le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation versera 100 000$ au projet. Le mouvement bénéficie aussi du soutien financier du CIUSSS MCQ et du Pôle d’économie sociale de la Mauricie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Louise neault
Louise neault
7 mois

Intéresser à faire la récolte cette automne merci