STELAP : l’échéancier est respecté

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
STELAP : l’échéancier est respecté
La membrane perd de son efficacité avec la boue qui se trouve à l'intérieur. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

SHAWINIGAN.  Au lendemain de la séance publique du conseil municipal de Shawinigan où le règlement d’emprunt de 2,8 M$ a été adopté pour l’installation d’une unité pilote à la Station de traitement de l’eau du Lac-à-la-Pêche (STELAP), la Ville a fait le point mercredi dernier sur les travaux. « Nous respectons l’échéancier pour la remise en marche transitoire de la STELAP », confirme le maire Michel Angers.

L’objectif de la Ville demeure de lever l’avis d’ébullition de l’eau préventif pour le début de l’été, soit à la fin de juin ou au début de juillet. L’avis d’ébullition de l’eau demeure en vigueur pour les secteurs de Shawinigan, Shawinigan-Sud, Saint-Gérard-des-Laurentides et le Lac-à-la-Tortue.

Le maire était accompagné du directeur général Yves Vincent et du directeur général adjoint François St-Onge pour faire le bilan devant les médias.

M. Vincent a annoncé que les nouvelles membranes sont arrivées plus tôt, et que les pièces d’équipements complémentaires devraient être acheminées à la mi-mai. « Tel que prévu, la demande de certificat d’autorisation (CA) pour l’unité pilote de traitement temporaire des eaux résiduaires a été déposée au ministère de l’Environnement. La demande de CA vise une période de 3 à 18 mois afin de permettre la remise en marche de STELAP », indique M. Vincent.

Tout en travaillant sur le processus de remise en marche de la station de façon temporaire, les employés de la Ville travaillent parallèlement sur une installation intermédiaire de traitement des eaux résiduaires.

Lorsqu’il sera autorisé par le ministère, le CA de la Ville permettra à ce que la concentration moyenne de solides en suspensions à la sortie des installations de traitement ne dépasse pas 10 mg par litre, et la Ville vise plutôt une moyenne de 7 mg par litre. La limite mensuelle initiale était de 20 mg par litre, et la concentration naturelle de solides en suspension dans le ruisseau Perchaude est évaluée à 30 mg par litre.

Les boues liquides qui seront générées seront évacuées à la station de traitement des eaux de l’Ermitage par camion-citerne sur une période de 4 à 8 semaines. Ensuite, elles seront traitées et asséchées par le système existant de la STELAP. Un contrat de plus de 106 000$ a été attribué à l’entreprise EBI Envirotech lors de l’assemblée publique de mardi pour le transport des boues. Le contrat pourra être renouvelé chaque mois, pour une durée de 12 mois.

Modification de l’horaire des points de distribution

Les six points de distribution d’eau potable sont en service sur une base régulière. Toutefois, en raison des congés fériés de Pâques, les horaires d’ouverture seront modifiés aux trois arénas ainsi qu’au chalet de service du parc Sainte-Flore. 

Horaire régulier 

1. Aréna de Grand-Mère (6e Rue, porte K, de 8 h à minuit); 

2. Aréna Gilles-Bourassa (117e Rue, entrée principale, de 8 h à minuit); 

3. Centre Gervais Auto (ave Jacques-Plante, porte X, de 8 h à minuit); 

4. Chalet de service, parc Sainte-Flore (3521, rue Riopelle, de midi à 20 h). 

Férié du Vendredi Saint (15 avril) 

1. Aréna de Grand-Mère (6e Rue, porte K, de 8 h à 20h); 

2. Aréna Gilles-Bourassa (117e Rue, entrée principale, de 8 h à 20h); 

3. Centre Gervais Auto (ave Jacques-Plante, porte X, de 8 h à 20h); 

4. Chalet de service, parc Sainte-Flore (3521, rue Riopelle, de midi à 20 h). 

Férié du Lundi de Pâques (18 avril) 

1. Aréna de Grand-Mère (6e Rue, porte K, de 8 h à 16h); 

2. Aréna Gilles-Bourassa (117e Rue, entrée principale, de 8 h à 16h); 

3. Centre Gervais Auto (ave Jacques-Plante, porte X, de 8 h à 16h); 

4. Chalet de service du parc Sainte-Flore (3521, rue Riopelle, de 8h à 16h). 

Horaires des points de distribution qui demeurent inchangés 

5. Garage municipal (28e Rue, en tout temps près de la porte KK); 

6. Centre Émile-Bédard (207e Ave, entrée principale, de midi à 20 h). 

Questionné sur l’utilisation par la population de ce service de distribution d’eau à six endroits différents, le directeur général adjoint François St-Onge soulignait que l’utilisation est correcte, mais sans plus. « Les points de services ne sont pas utilisés à pleine capacité par les citoyens, nous avons encore une marge de manœuvre. On a la capacité de desservir plus présentement, mais c’est important pour nous de laisser le service en place. »

Une moyenne d’une centaine de personnes par jour par point de service est observée par la Ville.

Avec la fermeture prochaine des arénas, la Ville laissera les points de distribution de l’eau à l’extérieur des arénas Gilles-Bourassa et du Centre Gervais auto, et fermera le point de l’aréna de Grand-Mère. Une citerne sera aussi prochainement installée au parc Pierre-Garceau du secteur Saint-Gérard-des-Laurentides.

Plus de 160 000$ remis aux organismes

Nous avons aussi appris que la Ville a remis jusqu’à présent une somme de plus de 160 000$ à des organismes communautaires et résidences pour personnes âgées qui ont fait la demande et qui aident les personnes les plus vulnérables à avoir de l’eau. Notons que le CHSLD privé Vigie des chutes et 15 résidences pour personnes âgées privées et qui sont touchées par l’avis d’ébullition préventif ont reçu une aide financière.

Les organismes à but non lucratif du territoire peuvent toujours faire une demande d’aide financière à la Ville.

 

 

Détails sommes unité pilote

Règlement d’emprunt de 2 809 000$

-Unité pilote additionnelle de traitement des eaux résiduaires : 1,447 M$

-Travaux relatifs à l’installation : 510 315$

-Travaux correcteurs cours d’eau Perchaude : 468 600$

*Pour la différence on doit ajouter les taxes

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires