Sylvain Desrochers et PSD Axcès voient GRANDS

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Manufacturier de conduit de ventilation carré et rond pour les entrepreneurs en ventilation du Québec basé dans le parc industriel Georges-Bornais à Shawinigan-Sud, PSD Axcès figure parmi les dix finalistes de Voir GRAND.

Ce nouveau concept d’émission qui se veut un genre de Business Académie présentera dix entrepreneurs qui ont été choisis lors d’auditions parmi près de 500 personnes inscrites provenant de toutes les régions du Québec. Ces chefs d’entreprises tenteront de séduire les membres du conseil d’administration de l’émission afin de gagner une bourse leur permettant de mettre en application le plan d’envol spécialement conçu pour eux dans le cadre de l’émission.

Le public découvrira au fil des émissions un candidat dans la jeune vingtaine qui a puisé dans la maladie la force de relever le défi de se lancer en affaires, une professionnelle qui a tout plaqué pour réaliser son rêve, une jeune femme qui a repris l’entreprise de son père au décès subit de celui-ci, un homme qui a risqué sa maison et une bonne partie ses avoirs pour partir en affaires avec sa femme.

L’émission est en onde depuis la fin du mois de janvier sur le Canal Vox. Celle consacrée à PSD Axcès et son fondateur, Sylvain Desrochers, sera diffusée durant la semaine du 23 février. Pour les téléspectateurs de la Mauricie, l’émission Voir GRAND pourra être visionnée via TVCogéco, sur le canal 11, tous les dimanches à 23h. C’est donc dire que celle consacrée à l’entreprise shawiniganaise sera diffusée le dimanche 1er mars.

À propos de PSD Axcès

Fondée en 2004 à Notre-Dame-du-Mont-Carmel par les frères Sylvain et Patrick Desrochers, PSD Axcès fabrique des conduits de ventilation pour plusieurs projets d’envergure tels condominiums, hôpitaux, écoles, résidences pour personnes âgées à travers le Québec.

À l’origine, l’entreprise s’appelait Ferblanterie PSD. Ce n’est qu’en 2006 qu’Axcès démarre ses opérations en récupérant les rebuts de métal de la ferblanterie. Depuis leur arrivée dans le domaine des affaires, les frères Desrochers traitent avec la SADC Centre-de-la-Mauricie.

Dans une entrevue à L’Hebdo en 2006, Sylvain Desrochers rappelait l’aide financière et technique indispensable qu’il avait pu obtenir de l’organisme. «On nous a dit qu’elle pourrait sans doute nous aider financièrement. Nous avons alors constaté que sa marge de manoeuvre et sa tolérance au risque étaient beaucoup plus élevées que n’importe quelle institution financière.» Ils ont également eu droit à une panoplie de conseils de l’équipe de la SADC, qu’ils considèrent toujours aujourd’hui comme une source précieuse d’information.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires