Un allègement des procédures pour les municipalités?

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

FONCTIONNEMENT. En raison de la terminaison concernant l’entente de gestion et de financement du Centre local de développement (CLD) de Shawinigan qui sera effective le 30 novembre prochain, les élus ont dû adopter pas moins de sept points à l’ordre du jour du conseil municipal de mardi.

On retrouve notamment les règlements concernant le Fonds de développement des territoires (FDT), la politique d’investissement du Fonds local d’investissement (FLI), la gestion du Fonds de développement des territoires, le code de déontologie du FLI et du Fonds Rio Tinto Alcan (RTA) et la politique de soutien aux entreprises.

«Tous ces fonds et ces politiques existaient déjà, commente le maire Michel Angers. Maintenant que les responsabilités ont été transférées du CLD à la Ville, le gouvernement du Québec demande que les municipalités procèdent à l’adoption de tout ce qui était fait par les CLD. Il faut inscrire toutes les politiques et les fonds que traitaient les CLD, les redditions de comptes et c’est des demandes du gouvernement. C’est tout le temps, tout le temps, tout le temps des demandes», lance le premier magistrat d’un ton exaspéré.

Le gouvernement du Québec avait aboli les Conférences régionales des élus et les CLD afin d’alléger le fardeau aux municipalités. «Ça, c’est n’importe quoi, ajoute le maire. C’est exactement l’inverse qui se passe et nous l’avons vu avec le nombre de résolutions que nous avons dû adopter. Le gouvernement a coupé la moitié des sommes d’argent destinées aux CLD, un budget total regroupant les pactes ruraux a été créé et il a donné la gestion aux municipalités. En théorie, on devait nous rendre totalement responsable de ces montants d’argent qui sont disponibles, mais il faut dire ce qu’on va faire avec, il faut faire ci, il faut faire ça. Encore une fois, on nous bombarde de résolutions et de réglementations, de redditions de comptes… Il faut tout dire à l’avance. Le CLD faisait la même chose, sauf que les employés de la division économique, anciennement du CLD, sont maintenant payés par les municipalités.»

C’est pourquoi les élus shawiniganais ont réalisé une demande par résolution au gouvernement du Québec suite à un rapport du Groupe de travail sur la simplification de la reddition de comptes des municipalités.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires