Un appel à la générosité en soutien au Noël du pauvre

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Un appel à la générosité en soutien au Noël du pauvre
Mathieu Gélinas, directeur du CAB Trait d'Union. (Photo : Stéphanie Paradis)

COMMUNAUTÉ.  Le Centre d’action bénévole (CAB) de Nicolet et le Centre d’action bénévole Trait d’Union s’unissent pour une troisième année afin d’inviter la population et les entreprises à participer à la campagne « Parraine ta famille » qui se tiendra jusqu’au 25 novembre.

Cette campagne virtuelle sert à amasser des fonds qui seront remis à la 64e édition du téléthon du Noël du pauvre. L’objectif commun des deux CAB est d’amasser 150 000$ afin de venir en aide aux plus démunis de leur secteur à l’occasion des Fêtes. L’an dernier, c’est plus de 200 000$ qui ont été amassés par les deux centres d’action bénévole et qui ont été redistribués dans les deux régions, générant ainsi un nouveau record de générosité.

« On a toujours atteint nos objectifs. Il y a deux ans, on avait dit 100 000$ et les gens ne nous croyaient pas. Pourtant, on est finalement allés chercher 150 000$ », rappelle Mathieu Gélinas, directeur du CAB Trait d’Union.

« Le partenariat avec Nicolet date de 3 ans. C’est un beau mariage et une belle démonstration qu’ensemble, on est capable de faire de plus grandes choses, et on le démontre dans l’organisation du Noël du pauvre d’année en année », ajoute-t-il.

Une campagne aux répercussions importantes

Le principe de la campagne « Parraine ta famille » est simple. Les citoyens et les entreprises sont invités à parrainer une ou plusieurs famille(s) en échange d’un don de 100$ par famille et à parrainer un ou des enfant(s) en échange d’un don de 25$ par enfant.

Isabelle Bombardier, directrice générale du CAB de Nicolet, souligne les défis de cette troisième édition: « Avec la hausse du coût de la vie, c’est difficile pour tout le monde. Cependant, pour les gens et les familles vulnérables, les difficultés sont exacerbées et les solutions pour s’en sortir sont parfois limitées. Ce qu’on constate également, ce sont des familles qui réussissaient à s’en sortir avec un budget très serré, mais qui n’y arrivent plus ».

« Pendant qu’à Shawinigan on se demande si les Cataractes ont un club pour gagner les séries ou qu’on se demande ce qu’on va faire avec le site de la Belgo, je ne vous cacherai pas qu’il y a des gens dans certains quartiers à Shawinigan, une des villes les plus défavorisées de la Mauricie, qui vont se demander comment boucler la fin du mois », ajoute M. Gélinas.

Cette année, les deux organismes misent aussi sur la sensibilisation et la déconstruction des stéréotypes. « On constate souvent une image déformée et caricaturée de la pauvreté et il y a beaucoup de préjugés à défaire envers ceux qui demandent de l’aide. On imagine souvent que ce sont des inconnus qui vivent ces difficultés, mais dans la réalité, ça touche plus de gens que l’on ne pourrait le croire, que ce soit un membre de la famille, un collègue ou encore un ami, et ce, sans que l’on s’en aperçoive. La précarité financière et l’insécurité alimentaire peuvent arriver à tout moment dans la vie », explique M. Gélinas.

Comment contribuer

En plus de la campagne « Parraine ta famille » et du traditionnel barrage routier qui se tiendra le jour du téléthon, d’autres initiatives ont été mises en place afin d’amasser des fonds pour le Noël du pauvre.

Du côté de Shawinigan, une vente de produits des Artisanes Mains Habiles issus du tissage, de la couture et du tricot se tiendra dans les locaux du Trait d’Union situés au 4393, boulevard des Hêtres, jusqu’au téléthon, soit le 25 novembre. Des bénévoles seront également présents au IGA Extra Shawinigan les 17, 18 et 19 novembre pour recueillir les dons.

À noter que les sommes amassées pour la campagne « Parraine ta famille » du côté du CAB Trait d’Union sont redistribuées dans la communauté où ils ont été reçus (par code postal) et viennent en aide aux gens de Shawinigan, Saint-Boniface, Saint-Mathieu-du-Parc, Charrette, Saint-Élie-de-Caxton, Saint-Barnabé et Saint-Sévère.

Il est possible de contribuer par chèque ou par argent comptant (en personne ou par la poste), ou par carte de crédit via la plateforme Zeffy.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires