Un appel à la générosité et à la solidarité

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Un appel à la générosité et à la solidarité
Sur la photo, on retrouve la directrice générale Sylvie Gervais en compagnie des deux responsables des comptoirs alimentaires : Julie Boisvert (Lac-à-la-Tortue/Saint-Georges) et Isabelle Gendron (Grand-Mère). (Photo : L'Hebdo - Bernard Lepage)

ALIMENTATION.  Confronté à la hausse importante des demandes à ses deux comptoirs alimentaires et à un inventaire au plus bas, le Centre d’action bénévole (CAB) de Grand-Mère tiendra une journée de collecte de denrées non périssables le vendredi 14 octobre à son local du 632, 13e Rue, dans le secteur Grand-Mère. 

« Moisson Mauricie nous vient en aide, mais surtout pour de la nourriture périssable. Actuellement, nous avons besoin de denrées non périssables pour regarnir nos tablettes à l’approche de l’hiver », souligne la directrice générale Sylvie Gervais qui fait appel à la générosité de la population, mais aussi des entreprises.

Le CAB de Grand-Mère dispose de deux comptoirs alimentaires qui sont venus en aide l’an dernier à 416 familles. Le comptoir de Lac-à-la-Tortue/Saint-Georges aide sur une trentaine de familles qui viennent chercher des provisions deux fois mensuellement, soit les 2e et 4e jeudi du mois. Le comptoir de Grand-Mère, quant à lui, aide une cinquantaine de familles qui ont été réparties en deux groupes (1er et 3e jeudi du mois pour le premier et 2e et 4e jeudi du mois pour le second).

Sylvie Gervais tient à mentionner que cette collecte est différente de celle organisée lors de la Guignolée des médias au début du mois de décembre. « La collecte de la guignolée, les denrées recueillies sont redistribuées dans chacune des paroisses du territoire pour les paniers de Noël. Cette fois-ci, c’est pour nos besoins réguliers dans nos deux comptoirs alimentaires. »

Les besoins sont nombreux, mais les denrées comme les pâtes alimentaires, légumes et repas en conserve, céréales, barres tendres, jus, beure d’arachide, conserves (jambon, poulet, thon et saumon), couches pour bébé, etc. manquent pour faire des paniers de provisions variés.

Soulignons qu’un montant symbolique de 5$ (pour une personne seule ou famille de trois) et de 7$ (pour les familles de 4 personnes et plus) est demandé lors de la réception des paniers. « C’est très peu quand on pense que la valeur des denrées que nous remettons est près de 100$ à chaque fois », souligne Sylvie Gervais.  

La collecte se déroulera donc le 14 octobre, de 8h à 15h30 sans interruption. Un chapiteau sera érigé à l’extérieur pour recevoir les dons.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires