Un homard orangé au IGA de Shawinigan-Sud

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Un homard orangé au IGA de Shawinigan-Sud
Le propriétaire François Ayotte

INSOLITE. En arrivant à la poissonnerie du IGA de Shawinigan-Sud, on pourrait croire que le homard orangé est déjà cuit, mais il n’en est rien. Surnommé Arthur par les employés, le crustacé est devenu la vedette du Supermarché depuis son arrivée lundi.

Il existe une chance sur 8 à 10 millions de pêcher un homard orangé selon les statistiques. Il existe aussi les homards bleus, qui sont moins rares toutefois avec une chance sur 3 à 4 millions.

Lorsqu’elle a vu le homard orangé lundi, Audrey Bélanger employée à la poissonnerie croyait que le homard n’était pas comestible. «J’ai appelé notre fournisseur Norref, et la dame m’a expliqué la rareté du homard, et qu’il était tout aussi bon qu’un homard normal. Nous l’avons surnommé Arthur, et il est devenu notre mascotte!»

C’est un manque de pigmentation bleue qui donne la couleur orangée, et vice-versa.

Curieusement, lorsqu’Arthur a fait son entrée dans l’aquarium de la poissonnerie, il a été attaqué par les autres homards. «Habituellement, les homards marchent les uns sur les autres, mais ce n’était pas ça, il se faisait littéralement attaquer par les autres. S’il n’avait pas eu d’élastique sur les pinces, il serait sans doute mort», ajoute Audrey.

Nous avons voulu questionner Arthur, mais il était trop «pincé»!

Lorsque nous avons rencontré le propriétaire François Ayotte, ce dernier ne savait pas ce qu’il allait faire d’Arthur, le vendre, le donner à un organisme pour qu’il soit conservé? Finalement, l’idée d’un concours est née. À l’achat d’un homard, les clients pourront gagner le homard orangé lors d’un tirage le 18 juillet prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires