Un nouveau souffle touristique à Shawinigan

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Un nouveau souffle touristique à Shawinigan
La directrice générale de Tourisme Shawinigan Valérie Lalbin. (Photo : L'Hebdo Patrick Vaillancourt)

TOURISME. La directrice générale de l’Office de tourisme foire et congrès de Shawinigan, Valérie Lalbin, se réjouit des récentes nominations de Sandie Letendre à la Cité de l’énergie et de Luc Désaulniers au Parc de l’île Melville.

Valérie Lalbin a rencontré à quelques reprises la nouvelle directrice de la Cité de l’énergie Sandie Letendre depuis son entrée en poste. «Sandie arrive dans une institution où il n’y a eu aucun autre directeur général que son fondateur (Robert Trudel), elle doit chausser des souliers et ça m’intéressait de connaître la personne et son parcours, affirme Mme Lalbin. Elle est en plus arrivée dans une polémique, et j’étais contente de voir que c’était une femme. C’est très sain de sa part de ne pas débarquer avec ses gros sabots, mais plutôt de prendre le temps d’analyser les choses.»

«Pour ma part, ça fait longtemps qu’il doit y avoir un diagnostic sur le produit qu’est la Cité de l’énergie, opine la directrice de Tourisme Shawinigan. La Cité dans son milieu, la Cité dans l’industrie, la Cité dans l’innovation et les nouvelles technologies, la Cité dans les perceptions… C’est bien qu’elle arrive à ce moment pour la Cité de l’énergie qui a plus de 20 ans. Tous les produits ont une courbe de maturité.»

Concernant la nomination de Luc Désaulniers à la tête du Parc de l’île Melville, Mme Lalbin était enchantée lorsqu’elle a appris la nouvelle. Qui plus est, M. Désaulniers est le président du conseil d’administration de l’Office de Tourisme foire et congrès de Shawinigan. «Je voulais avoir des discussions avec les directions de la Cité de l’énergie et du Parc de l’île Melville pour avoir une vision commune de développement et de définir l’ADN. Pour la Cité, la mission est assez claire, mais je trouve que ce n’est pas clair du côté du Parc de l’île Melville. Si on cherche une signature, je verrais très bien que le parc devienne un spécialiste dans les activités nautiques non motorisées. Je vois la nomination de Luc d’un très bon œil. Autant le Parc que la Cité pourront partir ensemble pour les bases d’un partenariat.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires