Un plan d’intervention mis en place au SSM

Par superadmin
Un plan d’intervention mis en place au SSM

Aux dires du directeur général Luc Trudel du Séminaire Sainte-Marie (SSM) de Shawinigan, l’ambiance était lourde lundi matin à l’arrivée des élèves à l’école puisqu’un jeune du SSM est dans un état grave suite à un accident survenu samedi à Saint-Sévère.

La direction du SSM a toutefois pris toutes les mesures possibles afin d’encadrer les 240 jeunes de l’institution d’éducation. «En ce moment, nous savons qu’un de nos élèves a été impliqué et aurait été grièvement blessé samedi dernier. Par contre, nous n’avons pas reçu de bilan de son état et réserverons tout autre commentaire à ce sujet pour l’instant.»

Vu la nature de l’événement, une cellule et un plan d’intervention ont été mis en place afin d’assurer le soutien nécessaire aux élèves de l’école ainsi qu’aux membres du personnel. «J’ai obtenu les premières informations en début de soirée samedi. Dès lors j’ai pris contact avec mon adjointe et notre psychoéducatrice pour préparer le plan d’intervention. Dès dimanche matin, les autorités psychosociales ont été contactées. Hier, des rencontres avec le personnel ont eu lieu pour assurer la prise en charge des élèves dès leur arrivée ce matin», a fait part le directeur.

Tous les élèves ont été regroupés à leur sortie d’autobus et rencontrés par la direction pour une séance d’information. Pour M. Trudel, il était important d’agir rapidement auprès d’eux. «Avec les médias sociaux, les nouvelles se propagent quasi instantanément, sans filtre. On a voulu assurer une prise en charge des réactions qui peuvent être très émotives dans de telles circonstances».

Par la suite, les élèves ont été dirigés en classes où ils ont été pris en charge par leur titulaire.

Au plan de l’organisation scolaire, les activités normales ont été temporairement suspendues. Ainsi, une partie des cours a été annulée. Des évaluations (quiz et examens) ont été reportées et annulées tout comme certaines activités spéciales et sorties prévues.

La deuxième phase du plan d’action a été mise en place durant l’après-midi avec l’entrée en scène de l’équipe d’intervention psychosociale du CIUSS de la Mauricie. Celle-ci en collaboration avec les services de l’établissement procède à des rencontres de groupes ou individuelles auprès des individus les plus vulnérables.

Enfin, l’école a mis sur place une stratégie de communication auprès de toutes les parties prenantes afin que chacun, dont les parents, soient informés de la situation et des ressources mises à la disposition des jeunes.

«Le Séminaire Sainte-Marie est une grande famille tissée serrée et se distingue par la qualité de l’encadrement de ses jeunes. C’est une caractéristique fondamentale de la maison d’éducation. Au-delà du succès académique, le développement global de nos jeunes nous importe et nous tenons à assurer la prise en charge de leurs besoins sociaux et affectifs», affirme M. Trudel.

D’ailleurs, certains jeunes ont effectué des gestes représentatifs en appui à l’élève qui est gravement blessé, comme de déposer de fleurs de nénuphar sur la rivière. D’autres ont fabriqué des biscuits pour des élèves touchés par ce drame.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires