Un surplus de 4,3 M$ pour Shawinigan

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Un surplus de 4,3 M$ pour Shawinigan
Argent. (Photo : Man - Fotolia)

SHAWINIGAN.  Les faits saillants du Rapport financier et du rapport, sans réserve, pour l’année 2021 a été déposé en assemblée publique de mai par le directeur du service des finances et trésorier Alain Gravel, et la Ville de Shawinigan a réalisé un surplus de 4,3 M$ pour la dernière année.

Le solde de l’excédent non affecté de la Ville s’élève à 13,7 M$. 

 « Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous obtenons un surplus cette année. Comme on l’a constaté, la progression démographique de la Ville va bien. Nous avons de nouveaux résidents et de nouvelles constructions qui nous procurent de nouveaux revenus. Il y a les droits de mutation. Puis, on a pu compter en 2021 sur un hiver particulièrement clément, ce qui nous a fait économiser sur les coûts prévus du déneigement », explique le maire Michel Angers.

Pour les revenus, on note une augmentation des revenus de taxes de 1,1 M$; les droits de mutation en hausse de 1,4 M$; les transferts gouvernementaux sont supérieurs de 2 092 000$ en raison d’une aide gouvernementale de 860 000$ pour la relance post COVID-19; les activités de loisirs ont rapporté 495 000$ de moins que prévu en raison des annulations.

Pour les dépenses, les principaux éléments qui expliquent les résultats par rapport au budget sont la main-d’oeuvre et les régimes de retraite ont coûté 1 715 000$ de moins que prévu; le coût du déneigement a été de 1 981 000$ de moins que prévu; les coûts de la voirie municipale excédent de 1 465 000$ les prévisions, principalement en raison d’une dépense de 1 M$ du programme de pavage payé à même le surplus accumulé; les dépenses reliées à la promotion touristique ont été de 707 000$ de plus que prévu; un excédent de 630 000$ a été perçu pour l’eau potable. Il sera affecté à la réserve financière pour l’eau potable en 2022; un excédent de 1 390 000$ a été perçu pour les égouts. Il sera affecté à la réserve en 2022 et il servira à financer les dépenses en lien avec ces opérations. 

Il est à noter que la limite de 16 M$ en financement de projets par règlements d’emprunt que le Conseil s’est fixée dans le cadre de la Politique sur la gestion de la dette a été respectée puisqu’ils ont totalisé 8,4 M$, grâce notamment aux subventions reçues pour la réfection du chemin de Sainte-Flore et du chemin des Pommiers (5,8 M$) ainsi que le programme de la TECQ (2,7 M$).

Au niveau de la dette à long terme, il a légèrement diminué passant de 234,9 M$ à 233,5 M$. Quant à l’endettement net à long terme, il est passé de 187,4 M$ à 191,1 M$ en raison principalement des montants de 2,8 M$ du Fonds Chantiers Canada-Québec pour le projet de la Mise aux normes de l’eau potable et de 2,3 M$ du Fonds pour l’eau potable et du traitement des d’eaux usées (FEPTEU) pour le projet de l’Assainissement des eaux usées du lac à la Tortue qui n’avaient pas été accordés en date du 31 décembre 2021.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Chris
Chris
2 mois

Surplus d’argent et toujours pas d’eau potable.