Une famille de St-Gérard à la rencontre du Pape François

Par superadmin

SOCIÉTÉ. La famille Lajoie de Saint-Gérard-des-Laurentides a vécu toute une aventure les 26 et 27 septembre dernier alors que Sylvie Thibault et son mari François Lajoie ont fait le chemin jusqu’à Philadelphie avec leurs sept enfants pour aller à la rencontre du pape François.

Rapellons que le souverain pontife était de passage en sol américain dans le cadre d’une vaste rencontre des familles. La famille de Shawinigan a parcouru 900 km pour être de la partie.

«Ça faisait un an qu’on avait choisi de se déplacer après l’invitation reçue par le Diocèse de Trois-Rivières. On voulait vivre quelque chose en famille, découvrir d’autres cultures et montrer aux jeunes que notre Église est bien vivante», explique Sylvie Thibault, mère de sept enfants de 3 à 18 ans.

Habituée de voyager, la famille a donc entrepris de se rendre jusqu’à Philadelphie en voiture «toute ensemble». «Ce qu’il y a de merveilleux avec ce genre de voyage c’est que le chemin est aussi agréable que la destination. C’était comme notre petit Compostelle!»

Arrivée sur place, la famille Lajoie réalise qu’elle n’est pas seule à s’être déplacée. «L’endroit était carrément bloqué plusieurs mètres avant les activités. On pouvait lire un écriteau écrit « Pope traffic » (Traffic pontif)», se souvient Mme Thibault qui a accordé une place importante à la sécurité de sa marmaille pendant la fin de semaine.

Après deux autobus et un métro, le clan accède aux festivités et goûte à l’effervescence du moment. Gens du Burundi, de la Guadeloupe ou encore de Hong-Konf avaient aussi fait le chemin.

«C’est sûr qu’un de nos beaux moments est d’avoir pu voir le pape. Il est passé deux fois devant nous dans sa voiture. Les enfants étaient bien contents de le voir!», souligne la femme.

«La communion du dimanche a aussi été spéciale», ajoute celle qui s’est dite privilégiée d’avoir pu recevoir le corps du Christ. Avec la présence de milliers de fidèles, plusieurs n’ont pu vivre ce moment en raison de la foule trop nombreuse.

Au-delà de sa notoriété, Sylvie Thibault mentionne que le Pape François est une personne qui ramène les chrétiens à l’essentiel.

«C’est un homme simple et accessible. Son message est beau. Il parle d’ouverture et d’amour. En gros, il invite les fidèles à vivre leur amour au quotidien puisque la famille est la cellule de base de la société.» D’ailleurs, cette aventure à Philadelphie a été vécue comme un «ressourcement» pour la famille.

Le pape sur le frigo!

Pour illustrer la proximité du Pape François dans la vie des croyants, Mme Thibault a choisi d’afficher une affiche souvenir du voyage familial directement sur le frigo de la cuisine à son retour. «Habituellement, on met nos souvenirs ou nos mémos importants sur le frigo, alors voilà!»

Quand on demande aux plus jeunes de la famille leurs impressions sur cette escapade hors de l’ordinaire, les réponses ne tardent pas. «Comment est le Pape?»

«Il porte une robe et un chapeau blancs.», glousse Victoria, 9 ans.

«Il a trois voitures et, nous, on a marché beaucoup pour le voir!», Christophe, 5 ans «Les gens dansaient…papa aussi a dansé!»

«On a pris le train! (le métro)», lance Emmanuel, 3 ans

Une enveloppe bien spéciale

Pendant son séjour en sol américain, la famille a trainé une enveloppe bien particulière. «des gens du Diocèse nous ont remis des lettres, des demandes pour eux et leurs proches», indique Mme Thibault. Aux dernières nouvelles, un cardinal de l’Uruguay a confirmé à la famille Lajoie que leur précieuse enveloppe serait remise à nul autre que le secrétaire du Pape. Les demandes seront-elles exaucées? Qui sait!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires