Une mise au point effectuée par Jacques Grenier

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Une mise au point effectuée par Jacques Grenier
Jacques Grenier s'est adressé aux employés du Centre fiscal jeudi matin. 

POLITIQUE. Le candidat du Parti conservateur dans le comté Saint-Maurice-Champlain, Jacques Grenier, a rencontré les employés du Centre fiscal à Shawinigan-Sud et les médias afin de rétablir les faits d’une «situation malicieuse» selon lui.

«Il y a deux semaines, un communiqué a été publié et expliquant que le conseiller syndical Normand pelletier avait communiqué avec moi pour discuter de l’avenir du Centre fiscal. Depuis ce communiqué, il y a un stratagème médiatique libéral pour favoriser la candidature libérale dans Saint-Maurice-Champlain. La situation est malicieuse et je qualifie cette tactique inappropriée dans les circonstances. Les gens ont droit à la vérité sans être manipulés et nous sommes en 2015», affirme M. Grenier.

Le candidat conservateur soutient qu’il n’a jamais eu de correspondance avec Normand Pelletier. «Je peux laisser l’historique des appels de mon cellulaire et tous les appels à mon bureau de campagne sont enregistrés pour démontrer mon honnêteté et ma transparence. Je m’engage à maintenir ouvert le Centre fiscal et je garantie le plancher d’emplois actuel et l’augmenter s’il y a lieu. Je m’engage aussi à faire la représentation nécessaire auprès de Travaux Publics Canada pour des travaux majeurs de réfection au Centre fiscal, et ce, durant mon mandat», promet M. Grenier.

Le candidat a aussi évoqué que le représentant syndical, M. Pelletier, semble avoir une certaine proximité avec le candidat libéral en assistant à plusieurs activités sociales organisées dans le cadre de la campagne.

Concernant la sortie de Jean Chrétien lundi dernier en compagnie de M. Champagne, candidat libéral, Jacques Grenier affirme que la stratégie était de jouer avec les sentiments des gens. «M. Chrétien se pointe lundi pour le show de boucane qui n’a que pour effet de mousser la campagne de M. Champagne, car il est 4e dans les sondages. L’objectif premier est d’ébranler les travailleurs et semer des doutes dans l’esprit des gens. Il n’est jamais question de fermer le Centre fiscal pour le Parti conservateur. J’aurai pu être accompagné de Brian Mulroney ce matin pour rencontrer les employés, mais je suis capable de faire campagne seul avec mon équipe», a conclu M. Grenier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires