Deux plaques historiques volées dans le secteur Grand-Mère

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Deux plaques historiques volées dans le secteur Grand-Mère
Sur ce montage réalisé par Richard Croteau, on peut voir l'endroit où les deux plaques étaient fixées sur le Rocher de Grand-Mère. Et sur la photo en mortaise, on aperçoit Ginette Dallaire, petite-fille du maire de Grand-Mère en 1948, Elzéar Dallaire (Photo : courtoisie Richard Croteau)

HISTOIRE.  Deux plaques commémoratives intimement reliées à l’histoire de l’ancienne Ville de Grand-Mère ont été volées dans les derniers jours.

Ces pièces de bronze étaient fixées sur le Rocher de Grand-Mère, dans le parc du même nom. La plus grande a été installée dans les années 1960 tandis que la plus petite a été dévoilée le 6 septembre 1948.

Sur la plus grande des plaques, celle du haut, on pouvait lire le texte suivant: «LE ROCHER DE GRAND’MERE / CE ROCHER RESSEMBLANT À UNE TÊTE DE VIEILLE GRAND’MÈRE A DONNÉ SON NOM À NOTRE VILLE. IL SE DRESSAIT AUTREFOIS DANS LA RIVIÈRE SAINT-MAURICE AU MILIEU DES VAGUES DE LA CHUTE. IL A ÉTÉ TRANSPORTÉ EN 1916 SUR SES ASSISES ACTUELLES AFIN DE FAIRE PLACE À L’USINE HYDRO-ÉLECTRIQUE. CE TRAVAIL A ÉTÉ EXÉCUTÉ PAR LAURENTIDE CO. LTD., À SES FRAIS, SUR INSTRUCTION DE SON PRÉSIDENT, M. GEORGE CHAHOON JR. / DÉVOILÉE LE 6 SEPTEMBRE 1948 PAR M. GEORGE CHAHOON JR. LORS DU CINQUANTENAIRE DE GRAND’MÈRE»

(Photo courtoisie Yves C. Lupien)

George Jr Chahoon est un personnage légendaire de l’histoire de Grand-Mère qui dirigea les destinées de la Laurentide Pulp Paper durant des dizaines d’années.

Sur celle du bas, on retrouve les noms des membres des conseils municipaux de Grand-Mère de 1898, année de fondation de la ville, et de 1943, c’est-à-dire le conseil qui était en place lors du dévoilement en 1948. Soulignons que le maire de l’époque était Elzéar Dallaire, fondateur de L’Écho du Saint-Maurice qui devint L’Hebdo du Saint-Maurice en 1971.

Ce n’est pas la première fois qu’une plaque historique est volée à Shawinigan. En décembre 2016, une plaque commémorative de bronze, inaugurée en 1951 lors du 50e anniversaire de la Ville de Shawinigan, a été déboulonnée de son socle. Dédiée à l’homme d’affaires John Edward Aldred, considéré comme étant un des fondateurs de la Ville de Shawinigan, elle  était située devant l’Hôtel de Ville et avait été dévoilée par Hubert Biermans, fondateur de la Belgo et personnage historique lui aussi de l’ancienne ville de Shawinigan.

Quelques mois plus tard, une autre plaque de bronze historique était dérobée. Celle-ci était située dans le stationnement de l’édifice Rum & Code, sur l’avenue de la Station. Elle commémorait l’existence de l’Institut Technique de Shawinigan qui était situé à cet endroit avant sa démolition.

Toute personne qui aurait de l’information à propos de ce vol peut communiquer de façon confidentielle avec la Sûreté du Québec en composant le 1-800-659-4264.

À LIRE AUSSI: Petite histoire d’une plaque historique

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Bernard
Bernard
3 années

Quel dommage que ces voyous causent à notre patrimoine. Vite les forces de l’ordre, arrêtez ces crapules.

Mike Shawi
Mike Shawi
3 années

une plaque de bronze de 12x12x1 pouces vaut environ $400 neuve…
sur le marché des revendeurs a métaux…environ moitié prix…$200

s’il la font fondre ils auront du cuivre et du laiton pour environ 60% cuivre / 40% étain

pourquoi on ne fait pas des plaques commémoratives en plastique imprimé 3D
qui dureraient presque éternellement…

salut…

Maxime Lemay
Maxime Lemay
3 années
Répondre à  Mike Shawi

Mike Shawi – Car dans le temps, le plastique imprimé 3D n’existait pas? De nos jours, je serais d’accord avec ton affirmation, mais pour l’époque, c’était ce que c’était! Mais oui, c’est très dommage que présentement, quelqu’un ou un groupe de personnes, procèdes au vol de ses différentes plaques situés aux quatre coins de la ville.