AddÉnergie doublera son personnel à Shawinigan

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
AddÉnergie doublera son personnel à Shawinigan
L'annonce d'un investissement de 4 millions$ d'AddÉnergie pour la formation de son personnel s'est fait en présence de la députée de Laviolette – Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif; du ministre Jean Boulet; et de président de l'entreprise, Louis Tremblay. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

ÉNERGIE. Le gouvernement du Québec accordera 976 000$ à AddÉnergie pour la formation de 310 travailleurs d’ici 2023.  

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, est venu en faire l’annonce jeudi à l’usine de Shawinigan qui emploie actuellement une cinquantaine de personnes.

En présence du président de l’entreprise, Louis Tremblay, le ministre Boulet a rappelé l’importance stratégique que représente l’électrification des transports pour le gouvernement Legault. «En date du 30 novembre dernier, environ 65 000 véhicules électriques circulaient sur les routes du Québec. De plus, le secteur manufacturier spécialisé dans le développement et l’assemblage des automobiles électriques ou de leurs composantes compte une soixantaine d’entreprises et plus de 2600 salariés», a souligné le député de Trois-Rivières.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

Environ 150 personnes travaillent chez AddÉnergie et l’entreprise prévoit en embaucher 160 autres d’ici 2023, dont 79 à Shawinigan où sont fabriquées et assemblées la totalité de ses bornes de recharge électrique. «Nous en avons produit 25 000 depuis notre ouverture, dont la moitié dans la dernière année», expliquait Louis Tremblay. Le patron d’AddÉnergie affirme que la superficie de l’usine, située dans le Technoparc, est suffisante pour le moment mais que si la croissance se maintient, il faudra éventuellement regarder ailleurs.  L’entreprise occupe actuellement 95% de l’espace de l’édifice qui appartient à la Société de développement de Shawinigan.

L’aide financière de Québec représente environ 25% d’un investissement de près de 4 millions$. Certaines formations porteront sur l’utilisation d’un nouveau système permettant d’améliorer l’efficacité de la gestion et de la production tandis que d’autres seront axées sur le commerce et le recrutement international ainsi que sur la gestion axée sur la performance.

Le président d’AddÉnergie, Louis Tremblay.

Tous ces investissements sont dans le but de préparer AddÉnergie à percer le marché américain. Le manufacturier est déjà présent au sud de la frontière avec un bureau à San Francisco et un réseau de bornes à New York et Los Angeles. Au Québec, l’entreprise est déjà le fournisseur officiel du réseau Circuit électrique déployé par Hydro-Québec dans toute la province.

Signalons que pour concrétiser ses projets d’avenir, AddÉnergie dispose de partenaires financiers institutionnels importants tels qu’Investissement Québec et la Caisse de dépôt et de placement du Québec qui y ont déjà investi des millions de dollars.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des