Adieu Monsieur Bourassa

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Adieu Monsieur Bourassa
En 2015, Gilles Bourassa avait reçu une belle montre de la Canadian Professionnal Golf Association (CPGA) pour souligner en 2015 ses 50 ans comme professionnel de golf. Il était l'un des 8 Canadiens cette année à mériter cet insigne honneur. (Photo : Archives L'Hebdo)

HOMMAGE. Golfeur émérite, bénévole de toujours, homme de grande classe estimé par tous, Gilles Bourassa est décédé la nuit dernière au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières.

Âgé de 82 ans, M. Bourassa y était hospitalisé depuis quelques semaines après avoir été infecté par la COVID-19. Des examens ont ensuite diagnostiqué un cancer foudroyant qui a mené vers son décès.

L’Hebdo du Saint-Maurice est dévasté par ce départ puisque Gilles Bourassa signait des chroniques dans nos pages depuis 1965 et nous attendions avec impatience ses prochaines rubriques sur la nouvelle saison de golf qui allait prendre son envol dans les prochains jours.

À l’occasion de son 50e anniversaire comme chroniqueur, nous avions réalisé une entrevue avec lui retraçant les grands pans de sa carrière.  «Le golf, c’est ma vie», avait résumé cet homme humble, reconnu pour n’avoir jamais cherché les feux de la rampe.

Pourtant, difficile de passer sous silence un demi-siècle de golf professionnel et plus de 50 ans de bénévolat en tant que membre fondateur du Club Optimiste de Shawinigan-Sud. On se rappellera aussi de lui comme étant celui qui initia au golf sa jeune soeur Jocelyne, ce qui mènera cette dernière à devenir un légende du golf canadien.

Ses débuts à 11 ans

Il s’en est passé des choses depuis que ce jeune garçon de 11 ans parcourait la distance à bicyclette entre le chalet familial des Bourassa aux Vieilles Forges jusqu’au Club Ki-8-Eb à Trois-Rivières. Là-bas, le professionnel du club, un Écossais pure laine du nom de Harry Pidduck, lui donne ses premières notions de golf.

«Il m’a tout appris: sur l’enseignement, sur la façon de diriger une boutique de golf, sur la réparation des bâtons, l’importance de bien accueillir les membres, les visiteurs afin qu’ils soient à l’aise. Un homme intransigeant qui ne laissait rien passer. C’était la bonne école, difficile mais efficace», se rappellait Gilles Bourassa. À cette époque des années 1950, le jeune garçon reçoit 50¢ pour agir comme caddy dans une ronde de 18 trous. Il devient même responsable de la quarantaine de caddys qui accompagne les golfeurs sur le terrain. «Je n’ai jamais autant appris que lorsque j’étais caddy et j’observais les golfeurs.»

Celui qui a donné son nom à l’aréna de Shawinigan-Sud a ensuite fait ses classes en remplaçant Charlie Glass, le professionnel en charge du 9 trous à l’ancien club de golf de Shawinigan situé à l’endroit où se trouve aujourd’hui l’hôpital régional. Le reste fait partie de l’histoire, Gilles Bourassa deviendra officiellement en 1965 le professionnel du nouveau club de golf de Gabriel Buisson (Le Mémorial) durant plusieurs années avant de jouer le même rôle aux clubs de Saint-Gérard-des-Laurentides et de Grand-Mère.

«Le golf, c’est ma passion. C’est ma façon de transmettre aux autres ce que j’ai reçu de mon professeur, racontait-t-il. C’est le bonheur de me retrouver sur un terrain avec des amis. C’est la joie de revoir dans des tournois des golfeurs que j’ai côtoyés, rencontrés, encourager et qui viennent me saluer et me serrer la main. C’est également le bonheur de voir ce que Jocelyne a accompli comme joueuse et comme responsable des tournois. Je suis fier quand je vois les jeunes qui ont débuté comme porteurs de bâtons au club de golf atteindre des positions très avantageuses dans la vie. Ils ont été à la bonne école. C’est ma façon à moi de leur dire que je suis fier de les voir pratiquer ce sport très frustrant mais très formateur à tous les points de vue. Il faut souvent leur rappeler que le golf, ce n’est qu’un jeu… »

Merci Monsieur Bourassa pour votre dévouement et la grande classe qui vous a toujours caractérisé. L’Hebdo du Saint-Maurice offre ses sympathies à tous les membres de sa famille.

Partager cet article

11
Laisser un commentaire

avatar
11 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
11 Comment authors
marc provencalMichel CorriveauYves BellemareGerry DésiletsYvette Roy Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jean-Marc Lapointe
Invité
Jean-Marc Lapointe

Il etait un tres bon professeur il m’as enseigner 2 ans et aussi un tres bon instructeur au hockey une bonne personne .Mes sympathies e toutes et tous les membre de la Famille,

josette Villeneuve
Invité
josette Villeneuve

Un beau Monsieur dévoué, sympathique et intelligent ! Condoléances à la famille, bien triste nouvelle.

Johanne
Invité
Johanne

Mes sympathies à la famille. M. Bourassa était une personnalité très connue et aimée. Bon courage à la famille.

Donald Marineau
Invité
Donald Marineau

Mes sympathies à toutes la famille,on perd un grand homme passionné de la vie,un grand joueur de golf,un bon professeur,et un bon chroniqueur dans l’hebdo du St-Maurice et surtout un grand chum,vous allez nous manqué M.Bourassa,bon voyage

Nicole Gagnon
Invité
Nicole Gagnon

Je voudrais offrir mes plus sincères condoléances à Jocelyne et route la camille Bourassa

Jacques Brousseau
Invité
Jacques Brousseau

Merci d’avoir été cette superbe personne que tout le monde aimait.

Yvette Roy
Invité
Yvette Roy

Toutes mes pensées de sympathie et de condoléances pour Jocelyne et la famille de Gilles que j’ai connus dans l’enseignement avant 1970. Un homme de marque qui a laissé sa trace.

Gerry Désilets
Invité
Gerry Désilets

J’avais 14 ou 15 ans et Gilles était venu au Du Moulin jouer un neuf trous avec sa sœur Jocelyne et le pro local, Laurent Lessard. Plusieurs juniors les avaient suivis sur le parcours. Je me souviens que Gilles avait joué un « driver » pour un 2e coup dans l’allée sur un par cinq et on avait fait Wow! Gilles nous parlait en marchant à sa balle. J’avais compris ce que voulait dire « être un gentleman ». Il m’a inspiré toute ma vie. Respect pour vous M. Gilles Bourassa.

Yves Bellemare
Invité
Yves Bellemare

Mes sympathies à toute la famille, j’ai eu l’occasion d’avoir M.Bourassa comme instructeur de hockey au niveau bantam il y a plusieurs années.J’ai plus appris sur la vie avec ce grand homme que n’importe quelle école,le respect des autres et beaucoup plus, cela m’attriste beaucoup,je n’ai que de bons souvenirs son auto était toujours pleine quand on allait dans des différents tournois a l’extérieur.
Je Salut ce grand homme et qu’il repose en Paix

Michel Corriveau
Invité
Michel Corriveau

Merci Gilles pour tous au nom de tous les golfeurs de la Maurice bon voyage

marc provencal
Invité
marc provencal

On vient de perdre un grand homme et un golfeur de très grand talent, j’ai rarement vu un golfeur frapper la balle avec autant de puissance, j’ai eu le privilège et l’honneur d’être son caddie à quelques reprises au Dumoulin au début des années 70 tant de beaux souvenirs merci M Bourassa et bon golf là haut !!!