Ateliers Nemesis conjugue expansion et efficacité

Ateliers Nemesis conjugue expansion et efficacité
Véronique Gauthier-Trudel présidente et directrice générale, directrice de production et artistique et Sébastien Simard, copropriétaire d'Ateliers Nemesis. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON. Trois ans après avoir quitté Montréal pour s’établir dans le populaire village de Saint-Élie-de-Caxton, Ateliers Nemesis n’a eu d’autres choix dernièrement que d’investir des milliers de dollars pour répondre à la demande qui ne cesse de croître dans son secteur d’activité.

L’entreprise spécialisée dans la création sur mesure, la réalisation, la conception, la fabrication d’accessoires et de costumes pour le théâtre, le cinéma, le fantastique et le «Grandeur Nature» a franchi une nouvelle étape en complétant une première phase d’expansion.

Du même coup, elle vient de terminer le développement d’un nouveau procédé innovateur de thermoformage pour ses armes. Cet équipement lui permettra d’augmenter de façon significative sa capacité de production.

«Nous travaillons depuis quelques années sur ce projet. Nous avons enfin complété la recherche et le développement d’un prototype viable qui permettra dorénavant d’offrir des produits compétitifs, plus durables et de meilleure qualité. On vient aussi réduire notre délai de fabrication et nos coûts de production de 40%. Ça vient éliminer bien des problèmes et ça amène une constance dans la fabrication», explique Véronique Gauthier-Trudel, présidente et directrice générale d’Ateliers Nemesis.

«Nous allons continuer notre fabrication artisanale pour certaines choses, mais on va aussi développer des produits avec cette nouvelle technologie et nos nouveaux moules. On a toujours eu cette approche où la façon de fabriquer devient un produit en soi», ajoute-t-elle.

Ainsi, dans les prochains mois, les adeptes de jeux de rôle ou de Grandeur Nature seront à même de constater ces améliorations. «Les clients vont bientôt pouvoir choisir une arme thermoformée Nemesis de la nouvelle collection Athéna qui sera lancée en 2020 de façon simultanée partout dans le monde. On veut placer cette collection-là à l’étranger et percer de nouveaux marchés. Ces produits vont avoir beaucoup plus de rentabilité. Ce sera plus facile pour nous d’avoir du volume, de répondre à la demande et de compétitionner à l’étranger», poursuit Mme Gauthier-Trudel.

Un aperçu des personnages qui doivent être réalisés pour le prochain spectacle Phénix à Shawinigan. Photo Pier-Olivier Gagnon

L’entreprise se démarque par sa créativité et son originalité. Une activité organisée le 30 mars dernier permettait au public, aux clients et aux partenaires de découvrir l’univers dans lequel œuvre Nemesis à Saint-Élie-de-Caxton. C’était également l’occasion pour la direction d’inaugurer de nouveaux espaces de travail et de remettre aux contributeurs les contreparties d’une campagne de sociofinancement lancée en 2017 avec la Ruche Mauricie qui a permis d’amasser 14 000$ sur un objectif de 12 000$.

Appui financier de taille

Véronique Gauthier-Trudel est aux commandes d’Ateliers Nemesis depuis sa fondation. Récemment, elle a déposé un projet au Fonds pour les femmes en entrepreneuriat du gouvernement du Canada afin de poursuivre le développement de son entreprise. D’ailleurs, Mme Gauthier-Trudel a su faire valoir tout le potentiel de ses créations sur la scène internationale.

«On a reçu une aide financière non remboursable de 100 000$. Ça va nous aider comme entreprise manufacturière pour l’exportation. Il y a une forte compétition au niveau international. Ce coup de pouce va faire toute la différence. Présentement, l’exportation représente 58% de nos ventes. Le marché se développe beaucoup. On a un beau créneau. On reste très artistique et on a un capital de sympathie assez fort. Notre image est très bonne aussi. C’est pourquoi on pense qu’on pourrait augmenter considérablement nos ventes à l’étranger», rapporte-t-elle.

De plus, ce financement servira à la création d’un nouveau site web transactionnel. «On se dote d’une nouvelle plateforme de vente. Dans le passé, on n’a pas mis beaucoup d’énergie là-dessus parce qu’on était concentrés sur la production. Maintenant, on veut créer un inventaire de départ, un catalogue et une promotion très ciblée pour pouvoir placer les produits de la nouvelle collection ailleurs dans le monde. Le développement d’un réseau de distribution structuré est aussi dans les plans», prévoit la PDG.

Des créations sur mesure signées Nemesis

Ateliers Nemesis participe de plus en plus à des projets créatifs d’envergure et collabore étroitement avec Bryan Perreault, l’homme derrière de  nombreux projets artistiques à Shawinigan.

L’entreprise a, entre autres, fabriqué le Golem de glace, une créature fantastique pour les Univers givrés de Shawinigan. Elle a aussi participé à la confection des décors, des costumes de Dragao, de même que de 13 personnages et du dragon qui feront partie du prochain spectacle Phénix, dans l’univers d’Amos Daragon, présenté dès juillet au Centre des Arts de Shawinigan.

«Bryan est un allié pour nous depuis le début de l’aventure d’Amos Daragon à Shawinigan. Dernièrement, nous avons eu le contrat pour la conception et la réalisation des costumes, des accessoires et des créatures du prochain spectacle. Ça nous occupe beaucoup. C’est un autre volet qui permet à notre entreprise de se démarquer. Nous sommes très créatifs», reconnait Mme Gauthier-Trudel.

Le saviez-vous?

En plus d’un atelier de fabrication et d’un lieu débordant de créativité, Ateliers Nemesis, c’est aussi une boutique accessible au public du lundi au vendredi de 10h à 17h30 et le samedi de 12h à 17h (10h à 17h pour l’été dès juin). L’entreprise offre des souvenirs, des armes, des accessoires, des costumes, des décors, des sculptures, des formations et des œuvres d’artisans locaux. Une visite de l’atelier est possible sur rendez-vous seulement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des