Autre étape pour un projet domiciliaire de près de 40 M$

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Autre étape pour un projet domiciliaire de près de 40 M$
Sur la photo, on aperçoit André Laroche, promoteur, Michel Angers, maire, et Mario Lavaute, promoteur. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

SHAWINIGAN. Les promoteurs Mario Lavaute et André Laroche ont une vision lorsqu’ils ont vu les terrains disponibles à proximité du carrefour giratoire du secteur Saint-Georges-de-Champlain en 2017. Cinq ans plus tard, le projet Récif sur la Saint-Maurice en est à sa cinquième phase pour des investissements totaux de près de 40 M$.

Les quatre premières phases ont déjà trouvé preneur alors que plusieurs personnes ont acheté leur condominium pour en être propriétaires à proximité de la rivière Saint-Maurice, tandis que la phase V compte 112 unités locatives qui permettent d’avoir une vue imprenable sur la rivière. Cette cinquième phase en est à 50% de sa construction.

Les phases de 1 à 4 représentaient un investissement de près de 13 M$, tandis que plus de 25 M$ est investi par les promoteurs pour la phase 5. Même si les condos locatifs ne sont pas près de la rivière, tous les résidents ont accès à l’eau, et peuvent profiter d’une piscine intérieure, d’un sauna et d’une salle d’entraînement.

«Ce sont des condos haut de gamme, des 4 ½, et la superficie joue entre 1200 et 1300 pieds carrés. Il n’y a pas un condo qui n’a pas une vue sur la rivière et sur les couchers de soleil, explique Mario Lavaute. Pour les phases 1 à 3, les 38 condos sont tous vendus. On a gardé la phase 4 pour notre groupe d’investisseurs.»

Au total, on compte près de 180 portes pour les cinq phases. «Nous avons 25% des gens qui proviennent de l’extérieur de la région, 25% de gens qui reviennent dans la région, et 50% de gens qui étaient déjà dans la région», ajoute André Laroche.

Initialement, les promoteurs ont acheté le terrain à proximité du carrefour giratoire pour y installer une station à essence. «On a vu l’opportunité avec les terrains au bord de l’eau, et on a décidé de construire les condos sur le bord de l’eau. Ensuite ça fait boule de neige et le projet a déboulé. Nous avons vendu le terrain de la station-service à Couche-Tard qui en fera l’opération», poursuit M. Lavaute.

C’est en octobre 2021 que le dépanneur Couche-Tard ouvrira ses portes. Il s’agira des premières installations de l’entreprise qui offrira un système «card lock» pour les véhicules lourds. Il est aussi question d’aires de restauration au cours des prochaines années.

Pour le maire Michel Angers, il salue l’initiative des promoteurs. «Qui aurait pensé qu’on aurait pu développer un site aussi prestigieux à cet endroit? Ces gens-là ont eu une vision que peu de gens ont eue. De plus en plus de gens adoptent Shawinigan! La Ville a offert une excellente collaboration pendant toutes les étapes. Le projet a pu même être devancé de plus de deux ans, signe que le projet a bien avancé.»

Récif sur la Saint-Maurice
Récif sur la Saint-Maurice
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires