Belgo: les travaux de nettoyage reprendront au printemps 2022

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Belgo: les travaux de nettoyage reprendront au printemps 2022
Les ruines de l'ancienne Belgo, un décor impressionnant a dit le maire Angers lors de la dernière séance publique du conseil: «On croirait se retrouver en Afghanistan.» (Photo : (Photo L'Hebdo - Bernard Lepage))

ENVIRONNEMENT.  Le ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MELCC) recevra dans les prochaines semaines le rapport sur l’étude de caractérisation menée ces derniers mois sur le site de l’ancienne Belgo. Une étape préalable au lancement d’un appel d’offres puis au nettoyage final des lieux probablement en 2022. 

En septembre 2020, le MELCC octroyait un contrat pour la réalisation d’une étude environnementale de phase II. Les résultats de ce type d’étude donneront au ministère un portrait sur les types de polluants présents sur le site, les secteurs et médiums contaminés ainsi que l’ampleur de la contamination.

Le mandat a été entrepris dès octobre 2020 mais l’entrée en scène du ministère des Transports du Québec (MTQ) durant la même période, afin de démolir le mur bordant la route 157, a tout retardé le processus.

« Les travaux de caractérisation ont été repoussés au printemps 2021 et se sont terminés au cours de l’été. Ce mandat permettra de mieux définir les prochaines interventions requises et l’échéancier des travaux subséquents dépendra de la réalisation et des conclusions de ce dernier. Le rapport final de caractérisation est attendu cet automne », a indiqué la porte-parole régionale du MELCC, Sophie Gauthier, dans un échange de courriels avec L’Hebdo.

Interpellé par un citoyen lors de la période de questions à la séance publique du 14 septembre, le maire Michel Angers a été plus loin que la représente du ministère. « Nous sommes en lien avec le ministère de l’Environnement. La caractérisation est faite. Il y a des appels d’offres qui vont se faire à l’automne pour le nettoyage au printemps, la décontamination et la remise à niveau de ce terrain-là comme il l’était avant la venue de la Belgo.  C’est évidemment le gouvernement du Québec, à travers le ministère de l’Environnement qui va le faire. On parle d’une facture qui peut approcher les 10 millions$. Alors, on va les laisser faire puis après ça, on va regarder de quelle façon on va pouvoir se réapproprier cette entrée de la route qui est magnifique. Pour avoir des idées, des projets, ça on en a mais on va attendre que le processus suive son cours », a répondu le maire au citoyen Gaston Croisetière.

Un propriétaire en faillite

Rappelons que le propriétaire du site, Recyclage Arctic Beluga, a été officiellement déclaré en faillite en mai 2021 dans un jugement de la Cour supérieure. L’entreprise shawiniganaise traînait alors des créances de près de 14 millions$, principalement auprès du ministère de l’Environnement (9 millions$), du ministère des Transports (3 millions$) et de la Ville de Shawinigan (1,5 million$).

La porte parole régionale  Sophie Gauthier souligne qu’Indépendamment de la situation financière de l’entreprise, le Ministère a l’intention de poursuivre les travaux requis tant que ceux-ci ne seront pas pris en charge par l’entreprise. «Nous nous assurerons de prendre toutes les mesures pour récupérer en tout ou en partie les montants utilisés pour réhabiliter ces terrains. À cet effet, un avis de réclamation pour des travaux totalisant 4,6 millions de dollars a été transmis à l’entreprise. Une hypothèque légale a également été inscrite le 17 mars 2021 sur l’immeuble pour ce même montant», nous a-t-elle transmis par courriel.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires