BMX: plus d’encadrement pour les jeunes

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
BMX: plus d’encadrement pour les jeunes
BMX

BMX. Tout comme les années précédentes, entre 80 et 90 jeunes roulent sur la piste du Club de BMX de Shawinigan, si bien que ce sport individuel ne subit pas les contrecoups de la pandémie.

Il existe deux différences principales cette saison comparativement aux autres : les entraînements ont commencé à la mi-juin plutôt qu’en mai, et les groupes sont plus restreints.

«Au lieu de donner des cours sur trois jours, on les donne sur quatre jours, explique Denis Jr Bédard, président et cofondateur du Club de BMX de Shawinigan. Les autres années, on pouvait avoir entre 10 et 20 jeunes dans un groupe, alors qu’avec les directives actuelles, le nombre maximal d’un groupe est de 6. On regroupe les jeunes par âge ou par habileté. Dans le fond, les jeunes sont gagnants parce qu’ils ont des entrainements semi-privés pratiquement. Pour les entraîneurs aussi, c’est plus facile de donner les cours et ils aiment ça de cette façon. On a autant de membres sinon plus que l’an passé.»

Toutefois, la saison de la Coupe du Québec qui compte habituellement huit tranches dans différentes villes a été réduite à quatre tranches: Bromont, Gatineau, Pointe-du-Lac et Drummondville. Il n’y aura pas de compétition à Shawinigan cette année, mais la direction du club organisera probablement des courses locales à la fin de la saison. «On va se concentrer sur l’aspect local cette année», ajoute le président.

M. Bédard affirme qu’il a vu quelques nouveaux visages au début de la saison qui provenaient d’autres sports dont la tenue était incertaine, comme le soccer ou le baseball.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires