Boréalix a le vent dans les voiles

Par superadmin
Boréalix a le vent dans les voiles
Marie-Pierre Maurais a créé l'entreprise Boréalix. (Photo : (Photo archives))

SAINT-ADELPHE. La femme d’affaires originaire de Saint-Tite, Marie-Pierre Maurais, avait de quoi se réjouir, le lundi 24 octobre, alors qu’elle annonçait des investissements de près de 289 000$ à l’usine Boréalix de Saint-Adelphe, qu’elle occupe depuis le printemps dernier.

L’achat de nouveaux équipements pour l’entreprise manufacturière lancée en 2014 permettra d’accroître considérablement la production de différents produits haut de gamme en bois, soit des revêtements de murs intérieurs et extérieurs et des tuiles pour balcons et terrasses. Les investissements serviront notamment à automatiser la production, avec l’acquisition, par exemple, d’une machine à teinter le bois.

La femme d’affaires, en plus de faire part de ses plans d’exportations aux États-Unis, en a profité pour annoncer une nouvelle entente de distribution avec la chaîne Home Dépôt. «On va commencer par exploiter le Canada, mais on commence des approches avec nos voisins du sud», se réjouit-elle.

Toutes ces annonces laissent présager l’embauche de nouveaux employés à Saint-Adelphe. «On peut facilement penser à doubler le personnel, avec un deuxième quart de travail.» Si l’entreprise compte six employés permanents pour l’instant, ce chiffre pourrait rapidement grimper à 12, voire 20 ou 25 employés, croit Marie-Pierre Maurais. «Ça va vraiment dépendre des commandes.»

C’est notamment grâce à des prêts gouvernementaux que ce projet pourra voir le jour. Ainsi, une aide financière remboursable de 111 638$ a été accordée par le gouvernement fédéral. Le soutien a été consenti en vertu du Programme de développement économique du Québec de Développement économique Canada.  Une somme remboursable de l’ordre 74 050$, provenant du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie, a également été accordée par le gouvernement provincial.

L’organisme Femmessor a de son côté accordé un prêt de 10 000$. Le maire de Saint-Adelphe s’est pour sa part dit très fier de cette annonce. Il a remercié l’entrepreneure d’être venue s’installer chez lui au printemps. Il a remis un montant de 5000$ à l’entreprise de la part de la municipalité.

Rappelons que la femme d’affaires Marie-Pierre Maurais s’est notamment fait remarquer lors de son passage à l’émission «Les Dragons» au printemps. La «dragonne» Danièle Henkel avait investi 55 000$, contre 50% de l’entreprise Boréalix.

«Je veux qu’on devienne une référence dans les produits de transformation de bois haute gamme», a conclu Marie-Pierre Maurais. Rappelons que son produit est fait avec du bois québécois et qu’il est entière fabriqué au Canada de façon responsable.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des