Quand Bryan Perro raconte Amos Daragon

Quand Bryan Perro raconte Amos Daragon

C'est l'auteur Bryan Perro qui narre les aventures d'Amos Daragon en version audio.

Crédit photo : L'Hebdo du St-Maurice - Myriam Lortie

Enregistrement des  audiolivres au studio Pantouf à Saint-Élie-de-Caxton

LITTÉRATURE. C’est au creux du studio Pantouf en plein cœur de Saint-Élie-de-Caxton que sont enregistrés les audiolivres des 15 tomes d’Amos Daragon. Bientôt, les francophones de partout sur la planète pourront, via la plateforme Audible d’Amazon, se faire raconter les aventures du héros de Bryan Perro… par l’auteur lui-même!

À l’étage, à la lumière tamisée, Bryan Perro lit chacune des pages du livre qu’il a écrit au début des années 2000. L’exercice, qui exige une concentration soutenue, durera de longues heures… près de deux jours plus précisément pour un seul livre.

Au rez-de-chaussée, la régisseuse Joane Levasseur, suit, crayon à la main, chacun des mots que prononce Bryan Perro. «Attention à ton accent», «n’oublie pas ta liaison», «tu as oublié un mot», «peux-tu reprendre cette phrase?». L’avantage, c’est d’avoir l’auteur pas trop loin si le narrateur modifie un mot…

David Brodeur et Jeannot Bournival.

Pendant ce temps, l’ingénieur du son David Brodeur ne quitte pas des yeux son écran où défile l’enregistrement en continu. Il note chacun des passages à rectifier en post-production, une étape qui nécessitera environ deux jours de travail par livre.

Après, le réalisateur, concepteur musical et propriétaire du studio Pantouf Jeannot Bournival prend le relais pour habiller le tout musicalement. C’est d’ailleurs lui qui avait réalisé la conception sonore des spectacles Amos Daragon et Dragao présentés à la Cité de l’énergie à Shawinigan.

Pour ce projet d’envergure avec Amazon, il était logique pour Bryan Perro de travailler de concert avec des talents d’ici. «Pourquoi aller en ville quand on a tout ça ici?»

L’équipe, qui prévoit produire un livre par mois, a déjà enregistré les deux premiers tomes d’Amos Daragon. L’écoute du premier tome durera 5h42.

«C’est envoyé à New-York chez Audible!», explique Bryan Perro. Les œuvres numériques produites en Mauricie devraient être disponibles sur la plateforme avant l’été.

Plus qu’une simple lecture à voix haute

Les audiolivres actuellement sur le marché comprennent très peu de musique ou d’effets sonores. Bryan Perro avait envie de plus.

«Avec le soutien musical, les effets sonores, ça devient quelque chose que tu peux partager. Je vois très bien une petite famille partir en voyage en Gaspésie et écouter ça en voiture plutôt qu’un film», sourit Jeannot Bournival, grand consommateur d’audiolivres.

Jeannot Bournival devant son studio à Saint-Élie-de-Caxton.

«C’est assez rare que l’auteur raconte l’histoire et qu’en plus il est bon comédien. Les personnages sont là, le débit est agréable, le résultat est… trippant! C’est au-delà de l’intimité d’une lecture à haute voix. Il y a du jeu, du théâtre, c’est soutenu. Ça change beaucoup le résultat», ajoute-t-il.

«Je crois qu’il y a une certaine nostalgie des livres audio que nous avions plus jeunes», ajoute Joane Levasseur, qui se souvient de ces bouquins qui invitaient les enfants à tourner la page au son d’une cloche.

Grosse année pour Amos Daragon

C’est Amazon qui a contacté Bryan Perro pour ce projet d’audiolivres via Perro Éditeur. «C’est un marché très fort en ce moment. Ils ont déjà plusieurs livres aux États-Unis. Ils cherchaient des titres pour développer le marché francophone», explique-t-il.

Rappelons que la série de livres jeunesse est traduite en 22 langues et présente dans 36 pays. Cette année, le héros perce le marché chinois. Un film et une série télévisée dont les détails seront dévoilés en février verront aussi le jour, ainsi qu’une comédie musicale. Amos Daragon n’a pas visiblement pas fini de vivre des aventures de toutes sortes!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar