C2 : Pellerin et Meersman par la peau des dents

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
C2 : Pellerin et Meersman par la peau des dents
(Photo : L'Hebdo - Michel Scarpino)

La première étape de la Classique internationale de canots de la Mauricie a connu une issue on ne peut plus serrée.

L’équipe de Mathieu Pellerin et Matt Meersman (4:42:49:19) s’est emparée de la première position de l’étape de 70 km entre La Tuque et Mattawin, à 0,6 seconde des deuxièmes, Steve Lajoie et Jimmy Pellerin (4:42 49:79). Au pont de Mattawin, à leur arrivée, la fébrilité était totale. La foule avait peine à retenir ses cris.

Les deux équipes se sont tenu proches pendant une bonne partie du parcours, sans ressentir une compétition malsaine pour la première place. «On avait une bonne vitesse de croisière (…) Ca n’a pas été une course, c’était « fair play » ils ont bien travaillé et nous aussi », évalue Mathieu Pellerin.

Les deux équipes ont atteint leur objectif de se distancer des autres qui suivaient.

Un retour en C2 qui s’effectue sur les chapeaux de roues pour Mathieu Pellerin en cette première étape, pour qui la participation en rabaska l’an dernier a constitué une année de transition.

Il reste encore deux journées de compétition et tout peut arriver, étant donné que l’écart est  très mince entre les détenteurs des deux premières positions.

« Les autres équipes n’ont rien à perdre », estime Mathieu Pellerin. On peut donc s’attendre à deux bonnes journées de compétition demain et lundi.

« On pensait bien les avoir à Rivière-aux-Rats, mais ils méritaient la victoire. C’est une belle victoire pour eux », pense pour sa part Steve Lajoie.

Guillaume Blais et Samuel Frigon ont remporté la troisième place avec un temps de 4:48:45. En quatrième, on retrouve Trevor Lefever et Ben Schlimmer, alors que la cinquième est détenue par Mike Davis et Shane Mac Dowell.

Le départ sera donné demain dimanche, en C2, du pont de Mattawin à Trois-Rives, à 10h30.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des